Clément Pernot : « Pour nous, la réalisation du rond-point de Gevingey est une priorité. Cela n’a pas été le cas de tout le monde »

Clément Pernot, Président du Conseil départemental du Jura, a participé aujourd’hui à une rencontre avec Marie-Guite Dufay, Présidente de la Région Franche-Comté. Cette entrevue a mis un terme aux nombreuses fins de non-recevoir, adressée par la Région au Président Perny, concernant le rondpoint de Gevingey.

Parmi les nombreux dossiers au cœur de la politique départementale, qui ont fait l’objet de la rencontre entre les deux présidents, régional et départemental, le giratoire de Gevingey demeure encore l’occasion d’un rapport de force. Ce rapport de force est sur le point de s’assouplir, puisqu’aujourd’hui, le dialogue s’engage.

« Nous avons hérité d’un dossier bloqué par les entêtements des uns et des autres. La négociation est une vertu qui ne se décrète pas. Christophe Perny a la mémoire courte : la majorité socialiste qu’il a dirigé a reçu de nombreux refus de la part de l’exécutif régional, et plutôt que de négocier encore et encore, ce que nous faisons, le dossier avait été enterré» a commenté aujourd’hui, Clément Pernot, Président du Conseil départemental du Jura, au sortir de sa réunion avec Marie-Guite Dufay.

En effet, en réponse à un courrier du 16 avril 2014 de Christophe Perny, Madame Dufay informait, en date du 20 octobre, qu’elle ne mettrait pas un euro de plus à sa contribution, arguant que ce dossier lui coutait suffisamment cher. Ces documents sont mis à disposition…

En réalité, ce dossier n’a pas avancé politiquement depuis 2014, et ce n’est que depuis que la nouvelle majorité est élue, que le Conseil départemental redemande des comptes à ses partenaires.

Selon le Président Pernot, il faut que les contractants se ressaisissent et assument jusqu’au bout leur part de responsabilité. « Je sais que le Préfet se bat pour solliciter de l’Etat une participation et nous discutons de manière constructive avec l’exécutif d’ECLA ».

Ce fut aussi l’occasion pour Clément Pernot de répondre factuellement aux mensonges distillés par les battus de la dernière élection.

« Messieurs Perny et Duvernet sont-ils à ce point amnésiques ? Leur prétendue amitié d’alors nous aurait aidés, mais Christophe Perny n’a pas, on le sait, le sens de la négociation. Sa signature aurait été plus utile au bas d’un plan de financement pérenne, consolidé et bien ficelé que sur une pétition de principe, une fois le pouvoir perdu. Il a engagé les travaux de la partie sud sans y voir clair dans le financement, et aujourd’hui, il se prévaut de ses propres turpitudes ».

« Nous restons plus que jamais vigilants sur l’issu de ce dossier. Des pistes ont été ouvertes ce jour, le projet devrait se réaliser prochainement ».

Pour rappel, le coût global de l’équipement s’élève à 52 millions d’euros, au lieu de 46, dépassement acté par Christophe Perny. Le contournement ouest de Lons est un projet au long court, qui a sollicité les services du Département au-delà des mandatures et des majorités politiques. Le rond-point de Gevingey est, dès la déclaration d’utilité publique de 2005, inclus dans le projet globale, et constituera la dernière étape du contournement.

Les images (cliquez pour agrandir)