Contournement routier de Lons-le-Saunier… du nouveau à l’ouest !

Lundi 7 septembre 2015, 8h30, le président du Conseil départemental du Jura Clément Pernot a ouvert officiellement la dernière partie du contournement routier de Lons-le-Saunier, en rendant notamment hommage aux agents du Département qui ont permis la construction et l’ouverture anticipée de cet équipement routier. Le nord de l’agglomération lédonienne est désormais relié au sud via la rocade toute neuve passant à l’ouest.

C’était le chaînon manquant… Son activation marque la fin d’un demi-siècle de « labour politique », les différents élus jurassiens (au niveau du Département et de Lons) ayant vaillamment croisé le fer avec l’Etat durant une poignée de décennies. In fine, la rocade est inscrite au XIIe Plan (début années 2000) et le chantier va pouvoir commencer, il sera long et semé de quelques embûches… financière

Annoncé à 45,15 millions d’euros, le coût du chantier passe à 46 pour finir à 52 millions d’euros, au lieu de 58 tout de même, grâce à un bon résultat des appels d’offres et la récupération d’un solde de 3,2 millions d’euros, disponible suite à l’opération « déviation de St-Laurent-en-Grandvaux ». La mise en service de ce chaînon manquant – donc le tronçon sud entre la RD 1083 et la RD 678, soit 8 km – va permettre de fluidifier le trafic, de l’alléger surtout dans le centre-ville lédonien où passent quotidiennement 2000 poids lourds.

Il est vrai que la RD 1083 est une alternative à l’A39 d’autant plus intéressante (et fréquentée !) pour les PL que l’écotaxe est passée à la trappe. D’où l’existence d’un trafic important sur ce maillon de l’itinéraire routier entre l’Europe du Nord et de l’Est et l’Europe du Sud. L’ouverture de la partie Sud apporte toute sa cohérence au contournement Ouest ; plus de sécurité, plus de fluidité, plus d’oxygène pour Lons… cette rocade devrait être empruntée par 15 000 véhicules chaque jour ; pour le plus grand confort des usagers et des Lédoniens !

Infos Plus

 * Ce vaste chantier a été mené sous la maîtrise d’ouvrage du Département du Jura depuis le 1er janvier 2007, l’Etat lui ayant passé le relais dans le cadre de l’acte II de la décentralisation. Le premier tronçon Rocher/Sdis (RD470-RD 678) a été ouvert en novembre 2009, le second entre RD470 et RD 1083 le 21 novembre 2014.

* Financement : 52 millions dont 6 millions restant à financer. L’investissement global doit se répartir comme suit : Conseil départemental 24% ; État 27,5% ; Agglomération lédonienne Ecla 24,5% ; Conseil régional Franche-Comté 24%.

 * Caractéristiques techniques: tronçon de 8 km dont 1,2 de créneau de dépassement à 2×2 voies. 16 ouvrages d’art dont 6 ouvrages hydrauliques dont le viaduc de la Sorne (135 m), 5 passages inférieurs routiers, 3 ouvrages dédiés aux modes doux (dont une passerelle de 40 m), un ouvrage agricole et grande faune, un rétablissement de chemin rural.

* Une dimension environnementale: celle-ci est scrupuleusement prise en compte par les constructeurs/aménageurs. A noter donc : l’acquisition de plusieurs parcelles (7 ha au total) abritant faune et flore remarquables, avec gestion conservatoire ; création de 10 mares et de 22 ouvrages « petite faune » afin d’atténuer l’effet « mur » de la route ; plantations pour éviter les collisions des oiseaux et des chiroptères avec les véhicules. Un aménagement paysager spécifique permet d’intégrer au mieux la nouvelle voie dans l’environnement traversé.

* Routes départementales: le Conseil départemental finance en 2015 plus de 28 millions d’euros de travaux pour moderniser et entretenir les routes jurassiennes.

Crédit photo : Thierry Laroche