Le Budget Primitif 2016 voté au Conseil départemental

La loi NOTRe, une ombre sur la vie quotidienne des Jurassiens

La séance du vote du budget primitif 2016 (BP) qui s’est déroulée les mercredi 16 et jeudi  17 décembre 2015 (environ 14 heures de débats et d’interventions) constitue une tranche de vie conséquente pour l’institution et l’ensemble du Jura. « Ce marathon budgétaire, déclarait en préambule le président Clément Pernot, est l’essence même de toute démocratie et il convient de l’aborder et le vivre avec toute la gravité nécessaire. » Le président résumait ainsi la campagne et le résultat des élections régionales qui ont vu s’accroître « la méfiance des citoyens à l’égard des élus ». La loi NOTRe (Nouvelle Organisation des Territoires de la République), votée dans un silence assourdissant début août 2015, jette une ombre sur la vie des territoires départementaux et a des conséquences sur la vie quotidienne des Jurassiens – comme celle de tous les habitants des zones rurales et montagnardes.  Cette loi, construite depuis Paris de façon jacobine, vient compliquer la vie et le fonctionnement des départements. Et cette loi, liée à la baisse durable des dotations de l’État, pèse impitoyablement sur la construction du Budget Primitif (BP) 2016. Tel  est le message de l’exécutif emmené par le Clément Pernot (LR), message dont le contenu n’a pas reçu l’assentiment de  l’opposition animée par Danièle Brulebois (PS).

 

Pour le Président, ce budget voté in fine par 28 voix Pour et 6 contre est « un budget de transition, le plus réfléchi possible en attendant 2017. Il faut réduire la voilure de manière significative, tant en fonctionnement qu’en investissements. Le budget 2016 se monte à 324,1 millions d’euros. Les affaires sociales représentent plus du tiers du budget avec 116,6 M€ qui comprennent notamment le versement du RSA et de l’APA, dont la croissance s’annonce exponentielle sans compensation de l’Etat. Cette dépense de fonctionnement n’est pas maîtrisable au regard du contexte socioéconomique tendu dans la plupart des territoires de l’hexagone. Ce budget 2016 est donc en baisse par rapport à celui de 2015. Le Président Pernot a souligné qu’il n’y aurait pas de hausse d’impôt alors que le contexte est difficile. Ledit contexte va amener les collectivités (Région, Département, Intercommunalités, Communes) à bien travailler ensemble pour compenser, durant 2016 et ensuite, les effets de la loi NOTRe qui jette indéniablement une ombre sur la vie quotidienne des Jurassiens. « Nous tiendrons ce budget 2016, c’est un engagement «  résumait le président Pernot.

Post Scriptum. Pour information, le boxeur américain Floyd Mayweather  a touché 265 millions € en 2015 et le footballeur portugais Cristiano Ronaldo 72,4 millions €. Le revenu additionné de ces deux vedettes du sport représente un peu plus que le budget du Jura…

Les images (cliquez pour agrandir)

  • salle