Clément Pernot face à la presse.

Un an après son élection à la présidence du Conseil départemental, Clément Pernot recevait le jeudi 31 mars 2016 les représentants de la presse écrite, radio et télé.
Une présidence assumée : Clément Pernot en vrai pater familias (père tranquille mais attentif, à l’œil vif) souhaite incarner « une présidence apaisée, avec un exécutif au fait des problématiques jurassiennes en lien avec les Maires et les Présidents de Communautés de Communes. La confiance est revenue avec les Maires (…) ».
– « La bonne gestion est un projet en soi ! » « Il a fallu que je solde l’ère de mes prédécesseurs. Nous mettons en place de nouveaux modes de gestion et de fonctionnement avec le souhait fort d’accompagner les Collectivités, les associations. Mais je le dis et je le répète, les Collectivités locales (Communes, Communautés de Communes) doivent davantage s’impliquer : si elles font un effort, nous ferons un effort… ».
La Région et le Jura sont des partenaires naturels « Avec Madame Marie-Guite Dufay, nous avons discuté et il faut que les portes de la Région restent grandes ouvertes aux Départements. Ce sont des partenaires incontournables. Le Département reste l’outil majeur du maillage des territoires ruraux qui sont abandonnés par la République. Alors que les Départements ruraux sont absolument nécessaires ! ». N’en déplaise à la vision bobo-parisienne de l’aménagement du territoire…
– Airport story « Sur un budget de 4,5 millions, nous payons 3,3 millions et nous sommes le seul financeur ! Cette situation ne peut être durable alors que l’aéroport de Dole-Tavaux constitue un enjeu régional. Pour cette année 2016, en accord avec ma majorité, nous finançons encore mais pour 2017 il faut trouver des financeurs : le Grand Dole, Besançon, Dijon, les autres Départements ! La Région doit assurer le leadership en collaboration avec les Départements ».
– Secours payant ? Le Jura ce n’est pas le Calvados où il est question de facturer certaines interventions. « Le Service Départemental d’Incendie et de Secours (soit le Sdis), c’est le Département et l’Etat. Or ce dernier ne met pas un euro ! On fait des économies de frais fonctionnement, grâce aux chefs des centres de secours, que je salue. Faire payer les secours, personnellement, cela me gêne… ».
Les sujets en cours mais non abordés lors de cette rencontreLe Salon Made in Jura, une dynamique en renaissance ; Le nouveau dispositif Habitat et reconstruction des cœurs d’îlots (en centres bourgs) ; Le contournement Est de Lons-le-Saunier et l’accès au Plateau ; Le Plan Départemental Rural (PDR) 2015-2020 avec l’aide aux exploitations agricoles ; La lutte contre l’illettrisme, une volonté forte de l’exécutif.