Les Conseillers départementaux du Jura

Françoise BARTHOULOT

À 57 ans, Françoise Barthoulot affiche un itinéraire singulier, ancré sincèrement dans les valeurs de l’humanisme. Entrée en politique en 2008, elle est Conseillère départementale depuis 2015 et s’intéresse beaucoup aux domaines économique, environnemental et social. Portrait d’une femme de coeur et de convictions.

« Je suis d’origine modeste, mon père était ouvrier Solvay, ma mère femme au foyer » confie l’élue en toute simplicité. Et, dans un sourire, elle ajoute : « Je me souviens avec émotion de notre seule sortie vacances à 7, dans l’Ami 6 de mon père, on allait à… Villers-le-Lac, village natal de mon père… »

« la politique, c’est du lien social… »

«Élevée dans le sens du respect, j’ai vite pris conscience que chaque être humain est une richesse et mérite d’être découvert, rencontré.» Cela explique sa vocation, au sens fort du mot, d’enseignante dans le domaine de l’économie sociale et familiale. Titulaire d’un Bac D, elle poursuit ses études pour intégrer dès 1980 le CFA de Gevingey et fait ses gammes devant un jeune public d’apprentis coiffeurs, pâtissiers, carrossiers… Quatre ans plus tard, elle revient à Dole, au lycée professionnel Pasteur où elle enseigne dans le secteur sanitaire et social : « J’ai accompagné des centaines de jeunes, explique-t-elle l’oeil joyeux, et j’ai toujours éprouvé le plaisir de la rencontre. Avant chaque cours, j’établis le contact visuel avec chaque élève, je prends des nouvelles… »

Cultivant cette sorte de bienveillance exigeante, Françoise Barthoulot « plutôt citoyenne que politicienne » est conseillère prud’homale durant 11 ans jusqu’à l’accession à la Présidence du Conseil et explore assidûment les arcanes du Code du Travail. En 2008, elle franchit le pas menant à la vie politique par le sas des élections municipales doloises ; élue, elle est déléguée auprès de la population avant de devenir adjointe. « J’ai tout de suite mené avec passion et conviction les tâches qui m’ont été confiées dans ma délégation et je suis assez fière d’avoir mené à bien des actions en direction des personnes âgées telles que la carte distingo, les vacances seniors, les guinguettes et d’avoir confié la confection des colis de Noël pour les anciens à l’ESAT d’Etapes…» se souvient cette femme au caractère affable mais bien trempé.

Au Département, (« j’ai beaucoup appris avec Michel Giniès, un homme passionnant »), elle se retrouve naturellement dans les domaines de l’aide sociale, de l’aide aux Communes. Pour la Conseillère départementale, qui a rejoint Génération.s, les choses sont claires : « la politique, c’est plus que jamais du lien social, bien que dans la minorité de gauche je ne pratique pas l’opposition systématique, mais je reste attachée à mes convictions ».

La mixité sociale par la danse !

« J’ai toujours aimé la danse, notamment pour la mixité sociale qu’elle permet. Depuis plusieurs années, je fais partie d’un groupe de danses médiévales et Renaissance. Ce sont des danses de groupe et de cohésion, de respect de règles où l’on prend et donne du plaisir » explique tout sourire l’enseignante (et toujours élue doloise) qui ne cesse d’apprendre. Le groupe, composé de 28 danseurs, se nomme la Bravandrille ; il a été créé en 2009 à l’occasion du 500ème anniversaire de la Collégiale de Dole.

En quelques mots…

  • lecture : « je lis beaucoup, Courrier International, Alternatives économiques, la presse locale, des livres bien sûr. Mes derniers coups de coeur « Être sans destin » du Hongrois Imre Kertész qui raconte l’horreur concentrationnaire et le sens de l’humanité dans ces situations extrêmes. » « Le tout dernier été» de Anne Bert, « Triso et alors » de Eléonore Laloux…..
  • un billet d’avion : «je pars faire le tour du monde, sur plusieurs années à la rencontre des différentes cultures ! Récemment, je suis allée en Éthiopie où vit et travaille ma fille. J’ai toujours voulu ouvrir mes deux enfants sur le monde…»
  • un sport : « j’aime le sport-loisir et je pratique la randonnée, la marche. J’apprécie la quiétude des Quatre-Lacs. »
  • un plat préféré : « le corégone à l’estragon. Le corégone est un poisson que l’on pêche dans nos beaux lacs jurassiens. »

 

Les sites et lieux d’accueil traditionnels du Conseil départemental sont fermés au public jusqu’à nouvel ordre.
Un accueil téléphonique est maintenu de 9h00 à 12h00 et de 13h00 à 16h00, du lundi au vendredi, jusqu’à la levée des mesures de confinement. Il est préférable de n’appeler qu’en cas de stricte nécessité…