Les Conseillers départementaux du Jura

Philippe ANTOINE

Élu de la minorité plutôt que de l’opposition 

Cet ingénieur chimiste de formation (INSA Lyon 1974) est un homme d’entreprise, qui a fait toute sa carrière comme cadre dans le secteur privé. D’abord dans le domaine de la recherche et du développement dès 1977 dans l’entreprise PIERI SA, il en est par la suite le Directeur Général et est maintenu dans ses fonctions lors du rachat par le groupe américain Grace en 2001. En 2006, il quitte la région pour Neuilly-sur-Seine et intègre le comité de direction France-Benelux du groupe suisse Holcim (ciment,béton, granulats) dont il prend la direction marketing. Aujourd’hui retraité, à 64 ans, il conserve un pied dans le monde de l’Économie en tant que Consultant Expert dans les bétons décoratifs.

« unir nos forces sur l’essentiel et s’opposer quand c’est nécessaire, c’est comme cela que je vois la politique au sein de la Minorité ! »

Comment être passé de l’industrie à la politique ?
Arrivé dans le Jura en 1977 et ami d’Alain Brune, il est élu pour la première fois Maire de Larnaud en 1983 ; il le restera jusqu’en 2008, date à laquelle il laisse son mandat du fait de son départ à Paris, avant d’être réélu en 2014 au moment de sa retraite. Il devient alors premier Vice-président de la Communauté de Communes Bresse-Revermont et, un an plus tard, Conseiller départemental du nouveau canton de Bletterans au côté de Danielle Brulebois. C’est cette dernière qui lui propose de s’associer en binôme pour les élections départementales ; c’est notamment le travail réalisé avec elle dans les années 90 au SIVOS de Bletterans qui le poussent à accepter ce partenariat, lequel s’avérera gagnant.

Élus depuis plus d’un an, ils travaillent ensemble à l’écoute de la population et des élus. Philippe Antoine s’attache à oeuvrer au service de tous les Jurassiens, travaillant avec tous ceux et celles qui partagent la même volonté de servir l’intérêt collectif. Il estime que la plupart de ses collègues du Conseil départemental doivent se retrouver dans le seul but de voir aboutir les grands projets départementaux pour les années à venir. « Unir nos forces sur l’essentiel et s’opposer quand c’est nécessaire, c’est comme cela que je vois la politique au sein de la Minorité ! »

 

Les sites et lieux d’accueil traditionnels du Conseil départemental sont fermés au public jusqu’à nouvel ordre.
Un accueil téléphonique est maintenu de 9h00 à 12h00 et de 13h00 à 16h00, du lundi au vendredi, jusqu’à la levée des mesures de confinement. Il est préférable de n’appeler qu’en cas de stricte nécessité…