Archives départementales

Vous êtes dans : Accueil / Outils & services / Archives départementales / Archives départementales

Archives départementales

Les Archives départementales sont situées à Lons-le-Saunier, à l’emplacement des anciennes salines de Montmorot.

Du haut de ces silos, un millénaire nous contemple …

Les archives… un monde à part voué à la poussière et au mystère ?
C’est l’image que peut avoir le commun des mortels, inconsciemment soucieux d’immortalité. Néanmoins, il convient d’aller au-delà des apparences tant il est vrai que les archives assurent et assument un rôle de mémoire. Sans archives, pas d’Histoire et d’histoires – sans archives, pas d’humanité. Plongeon exploratoire dans l’univers des Archives départementales du Jura.

« Le cœur de notre métier, c’est le classement de documents dont plus de 95 % ont fait l’objet d’un inventaire ou au moins d’une description sommaire, résume Patricia Guyard, directrice formée à l’Ecole des chartes. Nous avons plus de 20 kilomètres de documents rangés sur étagères, et parmi ceux-ci des archives encore non classées datant d’avant la Révolution ! »

Les Archives ressemblent à un continent où s’accumulent inexorablement des couches sédimentaires successives. Le temps géologique se mêle au temps présent car l’archiviste mène une mission de collecte raisonnée de documents générés par les institutions et les administrations d’aujourd’hui: la justice, le domaine fiscal, les collectivités locales, les hôpitaux, les services sociaux, etc. L’institution Archives est tenue de conserver l’ancien et d’accueillir les documents publics, des hypothèques aux jugements, des minutes notariales aux arrêtés préfectoraux, des plans cadastraux (6700 de l’époque napoléonienne, numérisés en interne) aux archives privées. Celles-ci sont recueillies si leur intérêt historique paraît pertinent à l’archiviste, historien-détective qui n’hésite jamais à se déplacer et qui respecte des règles de confidentialité.

Organisme vivant à flux constant, les Archives départementales du Jura invitent à une navigation dans le temps – depuis les livres du scriptorium (atelier des moines copistes) de l’abbaye de Saint-Claude (IXe siècle) jusqu’aux dernières délibérations du Conseil départemental.

CODE DU PATRIMOINE DIXIT

Le Code du Patrimoine régit les missions des Archives. La conservation des documents est ainsi organisée « dans l’intérêt public, tant pour les besoins et la justification des droits des personnes physiques ou morales, publiques ou privées que pour la documentation historique de la recherche. »
Le public est… roi en ce sens qu’il est en droit de trouver les moyens de repérer et de consulter les documents qui l’intéressent, à tous les échelons de l’organisation territoriale : archives nationales, départementales, communales …

INFOS PLUS

LES ARCHIVES : institution ouverte à tous les citoyens, créée par l’Assemblée constituante en 1789 (Archives nationales) et les décrets des ans 5 et 6 (Archives départementales) pour centraliser les titres et papiers des institutions abolies à la Révolution et accueillir les documents des nouvelles administrations au fur et à mesure où elles n’en ont plus besoin.

ARCHIVES : du grec arkhê « commencement, pouvoir », soit « ensemble de documents anciens, rassemblés et classés à des fins historiques » ; définition légale du Code du Patrimoine : « document procédant de l’activité d’une personne physique ou morale, quelle que soit sa date, son support. »

22 PERSONNES (dont deux agents, soit la directrice et l’adjointe à la directrice, assurent le contrôle scientifique et technique de l’État) travaillent aux Archives départementales qui comprennent huit étages de rangement (deux bâtiments) à température constante et contrôlée.

BUDGET :
Subvention fonctionnement : 35000 €,
Investissements : 80 000 €

QUI VIENT AUX ARCHIVES ?

59 % du lectorat se livre à des explorations généalogiques, 30 % à des recherches historiques, 11 % vient pour des recherches administratives. « La recherche ne connaît pas les frontières » remarque la directrice en souriant. Allemands et Italiens sont notamment friands de sceaux (sigillographie soit l’étude scientifique des sceaux).
L’atelier d’études des textes médiévaux des 13ème, 14ème et 15ème siècles (paléographie) réunit depuis deux ans une quinzaine de passionnés. Chaque année, 3 à 5 étudiants viennent à Lons dans le cadre de master ou de doctorat, dotés d’une bourse départementale de recherche en archives.
En 2015, 1078 personnes différentes sont venues aux Archives où près de 20200 documents (papier, numérique, microfilm) ont été consultés. Une majorité de lecteurs affiche plus de 60 ans.

 

L’ÉPIQUE ÉPOQUE DU NUMÉRIQUE

 

La numérisation des données et des documents est un phénomène annoncé comme irréversible. Seulement voilà, les archives papier revêtent un caractère sacré car elles ont été la source originelle, intangible, irréfragable de toute histoire. D’aucunes ont un âge vénérable, canonique. Or, la durée de vie d’un document numérisé n’est pas assurée,
le stockage et la gestion des données, dans les big data ou les ordinateurs individuels, posent d’ores et déjà des questions.
Pour Patricia Guyard, l’enjeu contemporain et futur se résume ainsi : « Il faut se doter de systèmes d’archivage électronique assurant la sauvegarde des données dématérialisées importantes, ellesmêmes produites de façon conforme aux exigences d’intégrité, d’authenticité et de pérennisation. Cela étant, nous sommes comme des apprentis-sorciers, notamment en matière d’interopérabilité, de format et d’échange de données entr systèmes par exemple. »
Les Archives du Jura seront équipées dans les prochains mois d’un système d’archivage électronique (SAE) apte à recevoir des archives électroniques.
Elles ont accueilli fin 2015 leur premier versement dématérialisé comme testeurs au niveau national en collaboration avec le service informatique du Département : les matrices cadastrales de toutes les communes du Jura de 2004, soit 900 Mégaoctets en format brut Ascii et de pérennisation Siard.

Téléchargements

Contact et horaires

Adresse postale :
Archives départementales du Jura
B.P. 14
39570 MONTMOROT

Adresse des Archives :

impasse des archives – 39570 Montmorot.

Téléphone : 03 84 47 41 28
Télécopie : 03 84 43 05 41
Courriel

Horaires d’ouverture au public

  • Salle de lecture ouverte de 8h30 à 12h00 et de 13h15 à 17h15.
  • Heures de la dernière levée de demandes de communication des documents en salle de 8h30 à 11h30 et de 13h15 à 16h45.
    La fermeture annuelle a lieu généralement la semaine entre Noël et jour de l’an. Il est préférable de se renseigner avant tout déplacement.

Site Internet des archives


Christian ROCHET

Christine MARS

Salle de lecture

Atelier reliure

Les sites et lieux d’accueil traditionnels du Conseil départemental sont fermés au public jusqu’à nouvel ordre.
Un accueil téléphonique est maintenu de 9h00 à 12h00 et de 13h00 à 16h00, du lundi au vendredi, jusqu’à la levée des mesures de confinement. Il est préférable de n’appeler qu’en cas de stricte nécessité…