Médiathèque départementale

Vous êtes dans : Accueil / Outils & services / Médiathèque départementale / FOCUS – LECTURE PUBLIQUE

FOCUS – LECTURE PUBLIQUE

« La lecture est une amitié » écrivait Marcel Proust et il est vrai que le livre peut être le meilleur ami de l’homme. Promouvoir la lecture constitue une mission humaniste de service public à forte valeur ajoutée.
La Médiathèque départementale du Jura assure cette mission, avec passion et empathie.

 

PORTRAIT FEUILLETÉ …

La Médiathèque (nommée jusqu’en 2011 Bibliothèque départementale) est « un service du Conseil départemental
du Jura en charge du développement de la lecture publique, (elle) accompagne les activités du réseau des bibliothèques jurassiennes ». Derrière cette froide définition administrative se cache une dense forêt, source de découvertes, d’apprentissages et de partages !
La MDJ n’est pas qu’un lieu de distribution, un « magasin de prêt » où les médiathèques et les bibliothèques de
tout le Jura réservent livres, DVD, CD et jeux. « Nous assurons des missions de formation, de conseil, d’aide à la création d’animations, résume Anne-Marie Anstett, cheffe de mission, et notre équipe est composée de personnes qui lisent… de tout, un peu, beaucoup ! »
À l’instar de ce passionné de littérature nordique qui gère les navettes hebdomadaires sillonnant le département.
Idem sur le versant Musique et Cinéma, exploré par des agents, aficionados éclairés.
Mais attention : tous ces agents-lecteurs-explorateurs cultivent leur jardin en dehors de la MDJ et mettent le fruit de leurs découvertes au service des lecteurs, mélomanes, cinéphiles.
Encouragées par les élus, les créations de médiathèques permettent aujourd’hui d’irriguer tout le Jura, un département où on lit beaucoup, par rapport à la moyenne nationale. Au cœur de ce maillage se trouve la MDJ que
l’on pourrait comparer à un bouillon de cultures, riche en émotions partagées, et à fort pouvoir énergétique !

 

BUISSONNEMENT DE MISSIONS

La Médiathèque Départementale du Jura mène de nombreuses missions au contenu diversifié et complémentaire – et chacune a son importance dans la vie de la structure et des territoires qu’elle innerve.
L’aide au fonctionnement comprend l’acquisition de documents (livres, CD, DVD, partitions de musique) pour enfants et adultes, les navettes de transport alimentant les médiathèques et bibliothèques du Jura.
L’information, l’animation du réseau (élus, acteurs locaux, professionnels) ainsi que la formation (de base et continue, sur le livre comme sur les techniques de gestion d’une structure) font partie de la panoplie MDJ. À celle-ci s’ajoutent l’aide technique aux projets de médiathèques (création ou extension ; de la conception technique au plan de financement), la coopération/coordination entre tous les services aidés par le Département avec constitution d’un réseau de lecture publique, la gestion des données de tout le réseau et les études statistiques afférentes, l’action culturelle (matériel d’animations, acquisition et prêt – par exemple théâtre japonais, tapis de lecture).

LA LECTURE PUBLIQUE NAÎT DE LA RÉSISTANCE

1945, création des bibliothèques centrales de prêt des départements, sur la volonté du Conseil National de la
Résistance dont le Programme est limpide : « Offrir la possibilité effective pour tous les enfants français de bénéficier de l’instruction et d’accéder à la culture la plus développée, quelle que soit la situation de fortune de leurs parents, afin que les fonctions les plus hautes soient réellement accessibles à tous ceux qui auront les capacités requises pour les exercer et que soit ainsi promue une élite véritable, non de naissance mais de mérite, et constamment renouvelée par les apports populaires. »
La politique de lecture publique est née et va associer tous les vecteurs (bibliothèques universitaires et scolaires, bibliothèque nationale, bibliothèques publiques départementales). 1975 sonne le glas de cette mutualisation
universaliste, la lecture publique quittant le ministère de l’Éducation pour rejoindre celui de la Culture – ainsi se
creusa l’étrange fossé (!) entre école et culture…
La bibliothèque centrale de prêt du Jura est créée en 1982.
En 1997, le Conseil général vote le schéma de développement pour la lecture publique, l’information et l’action culturelle.
La BDP, alias BCP, devient MDJ en 2011.

MDJ, 50 rue Raymond Rolland
39039 Lons-le-Saunier Cedex
Tél. 03 84 43 29 79
www.mediatheque.jura.fr

CHIFFRES EN FICHE

La MDJ c’est : 20 personnes au service de la lecture publique, 280 000 documents disponibles, 90 000 documents prêtés chaque année, 65 lieux de lecture desservis (dont 40 médiathèques) pour plus de 400 communes concernées, plus de 250 000 euros pour l’acquisition de documents.
Dans le Jura, tous lieux de lecture confondus, on enregistre près de 30 000 emprunteurs actifs dont plus d’un tiers sont des enfants (0-14 ans).

LA BIBLIOTHÈQUE, EN QUELQUES CITATIONS…

  • « La première fois que je suis allé dans une bibliothèque publique, j’ai eu l’impression d’être un gamin qui rentre
    dans une confiserie où tous les bonbons seraient gratuits » l’auteur américain de BD Craig Thompson dans Blankets,
    manteau de neige, un roman graphique de six cents pages.
  • « Quand tout le reste a échoué, laissez tomber et allez à la bibliothèque » Stephen King, 1963 (il a alors 16 ans).
  • « Fonder des bibliothèques, c’était encore construire des greniers publics, amasser des réserves contre un hiver de l’esprit qu’à certains signes, malgré moi, je vois venir » Marguerite Yourcenar dans Mémoires d’Hadrien.

Les sites et lieux d’accueil traditionnels du Conseil départemental sont fermés au public jusqu’à nouvel ordre.
Un accueil téléphonique est maintenu de 9h00 à 12h00 et de 13h00 à 16h00, du lundi au vendredi, jusqu’à la levée des mesures de confinement. Il est préférable de n’appeler qu’en cas de stricte nécessité…