Vœux 2019, le Président Pernot fait étape dans les 17 cantons…

La tournée cantonale des vœux initiée en 2018 est un moment important de la vie démocratique locale.

Pour le Président Clément Pernot, il s’agit d’une rencontre de terrain, avec les élus des territoires qui écoutent et s’expriment – tant durant la réunion qu’à l’occasion du convivial verre de l’amitié.

Le message général de ces tournées (soit 17 !) est simple et explicite : le Département s’appuie sur l’intelligence collective et les ressources humaines des territoires pour construire un Jura en phase avec son temps (tout en prévoyant ceux qui s’annoncent) de plus en plus attractif, fort de son identité et de ses contrastes qui en font l’exception.

La présentation du budget primitif 2019 voté le 17 décembre 2018 constitue un préambule informatif tant du point de vue des finances publiques que de celui des compétences départementales, revues et corrigées à l’aune de la loi NOTRe

Il s’agit d’expliquer le principe du BP 2019, celui-ci étant ajusté via deux décisions modificatives intervenant en cours d’année tout en éclairant le cheminement 2019 (DM 1, DM 2).

Le président insiste sur l’allègement de la dette opéré au prix d’efforts menés sur 3 ans et remarqués par la Cour des Comptes. Pour celle-ci, le Jura est un bon élève ! Le Département retrouve une capacité d’initiatives qui lui permet de mener un accompagnement équilibré des Communautés de Communes, via notamment la Dotation de Solidarité des Territoires (DST).

Par ailleurs, la création de l’EPA (Établissement Public d’Aménagement) rend opérationnelle une agence d’ingénierie départementale.

Cette assemblée composée de 17 conseillers départementaux et de 17 présidents de Communautés de Communes est aussi et surtout une Agence, mettant en œuvre une nouvelle manière de travailler : interventions à la carte, plus de rapidité sur les dossiers. Il s’agit d’une judicieuse réponse, territoriale et collaborative, à la montée des besoins et au désengagement de l’État.

L’exemple des VéloRoutes, vecteur d’une politique touristique nouvelle, est instructif. Voici la méthode : évaluer le budget total, faire le tour des subventions Europe / Région / Etat, calculer le reste à charge, financé à 50% par le CD et 50% la Com’Com.

Le Très Haut Débit est le grand chantier numérique dont la Phase 2 commence en 2019 – et à la fin c’est la fibre qui gagne !

Outre la montée en débit (via le réseau filaire) qui permet un meilleur accès au Web, il s’agit d’amener la fibre partout à l’horizon 2022. L’EPA va jouer un rôle dans cet aménagement numérique déterminant pour l’avenir des territoires, de ceux qui y travaillent et qui y habitent.

« Je fais le vœu que l’EPA fonctionne à plein rendement dès 2019 ! » résume le président Pernot.

Cet aspect financier, technologique et équipementier du Département n’occulte pas, loin de là, l’éminent et nécessaire rôle social du Département.

Les compétences sociales du Département balaient large, très large – enfance, famille, insertion, handicap, personnes âgées, Mineurs Non Accompagnés.

Le président insiste sur les Personnes Âgées et entend faire du Jura un laboratoire expérimentant de nouvelles formes d’accueil. Il est clair pour lui que l’Etat ne construira plus (ou très, très peu) d’EHPAD. Le Département ne pourra plus être le seul à apporter des solutions. Il convient tester de nouvelles formules de logement et de mobilité. L’accueil des Personnes Âgées fait partie des enjeux majeurs tant sociaux que territoriaux – dans le Jura comme en d’autres contrées rurales et montagnardes.

Sujet en tension, les Mineurs Non Accompagnés dont l’augmentation prend une allure exponentielle. Leur accueil est une obligation…d’origine verticale : l’Etat impose au Département cet accueil sans fournir de moyens financiers substantiels. Au BP 2019, près de 5 Millions d’euros sont inscrits pour financer cet accueil. Encore une fois, le Département ne pourra pas tout faire avec les moyens dont il dispose (finances, logements, encadrement).

Plus que jamais, le Conseil Départemental du Jura joue un rôle majeur dans la vie quotidienne des Jurassiennes et des Jurassiens. L’Institution, forte de ses élus et de ses ressources humaines (nid de compétences avérées), fortifie le présent tout en co-construisant l’avenir des territoires, avec pertinence, lucidité et sens de l’anticipation. À ce propos, le choix d’un tourisme qualitatif est révélateur des ambitions jurassiennes : le mieux est en fait l’ami du bien !

Les images (cliquez pour agrandir)