publié le 10/04/2021

Commission permanente, l’agriculture et l’environnement à l’honneur

Ce vendredi 9 avril, le soutien à l’agriculture et la politique en matière de protection de l’environnement ont bénéficié d’importantes décisions de la commission permanente…

Agriculture

Plus de 310 000 € d’aides sont attribués aux organismes agricoles et forestiers du Département. Depuis 2017 et en fonction des évolutions législatives, le dispositif AVENIR AGRICULTURE JURA a été mis en place afin de permettre leur accompagnement. Ces actions pour 2021 sont importantes et structurantes dans 7 thématiques : le social, l’aménagement foncier, les collèges, le tourisme, les espaces naturels sensibles, les milieux aquatiques et humides ainsi que l’environnement.

A titre d’exemple, parmi les 31 actions financées figurent en matière sociale le service de remplacement des différents exploitants et l’accompagnement des familles agricoles en difficulté. Pour l’aménagement foncier, un forum dédié à la restructuration foncière et la gestion durable dans le Haut-Jura va être initié. Les collèges vont pouvoir aussi bénéficier de sensibilisations et d’appuis pour accéder à l’alimentation de proximité. Une autre action cette fois en matière de tourisme concerne la redynamisation du réseau « Bienvenue à la ferme ».

Quant aux espaces naturels sensibles, aux milieux aquatiques et humides et plus généralement l’environnement, 15 actions seront menées notamment en faveur du maintien des paysages et des espaces naturels remarquables, de la qualité de l’eau et de l’agroécologie dans le Jura.

Environnement

Dans le même ordre d’actions, le Conseil départemental apporte son soutien financier à plusieurs associations environnementales. Pour cette année 2021, douze structures ont présenté une demande de subvention pour la mise en œuvre d’un programme de 56 actions en cohérence avec la politique des milieux naturels de la Collectivité. Au total, 317 000 € sont répartis entre les différents projets. Parmi eux, des mesures conservatoires en faveur du lynx boréal et de son milieu, l’inventaire botanique et des invertébrés des cirques et marais de Vogna, la gestion des sites du conservatoire d’espaces naturels de Franche–Comté, la sensibilisation et le valorisation des Espaces Naturels Sensibles, la limitation de la mortalité de la faune sauvage, le suivi piscicole complémentaire au réseau départemental patrimonial, la surveillance des populations de grand tétras ou encore, une participation au programme régional de conservation des oiseaux des zones humides agricoles.

Trois nouveaux sites labellisés “espace naturel sensible”

Le Département élabore et met en œuvre une politique de protection, de gestion et d’ouverture au public des Espaces Naturels Sensibles. Fin 2020, 43 d’entre eux étaient labellisés pour trois types d’habitats : forêts, pelouses sèches, zones humides lacs et rivières soit une surface totale de 1 777 hectares. Ces trois nouveaux espaces viennent donc les rejoindre : « Forêt d’Arbois et cascades des Tufs » pour plus de 3 hectares sur la commune des Planches-près-d’Arbois, « Doubs Loue Clauge » avec plus de 37 hectares sur la commune de Parcey et les « Pelouses sèches du Revermont » pour plus de 64 hectares sur la commune de La Chailleuse.