Les clés de l’entreprise : une deuxième rencontre à Champagnole

Le 24 Novembre s’est déroulé la deuxième rencontre entre des collégiens jurassiens et des entreprises locales dans le cadre du dispositif CLEE.

Une première vision du monde du travail pour les collégiens

Rapprocher les collégiens du monde de l’entreprise, tel est l’objectif du Comité Local École-Entreprise (CLEE), dispositif co-construit par le Conseil départemental du Jura, les différents EPCI « communauté de communes » du département ainsi que l’Education nationale.

Destinés aux collégiens de 4ème et de 3ème, ce dispositif est proposé à tous les établissements scolaires situés dans le Jura. Les objectifs visés sont les suivants :

  • Faire prendre conscience aux élèves des réalités du monde du travail
  • Les inviter à se projeter dans leur vie de jeunes adultes pour susciter une réflexion sur leur orientation
  • Faire découvrir la diversité des métiers que peuvent proposer les entreprises de leur territoire
  • Mieux comprendre le fonctionnement d’une entreprise

Ce dispositif se décline en deux phases :

  • Première étape : une intervention du chef d’entreprise dans la/les classe(s) concernée(s) afin de présenter son parcours et sa structure.
  • Deuxième étape : la visite de l’entreprise par les collégiens (quand un bus est nécessaire, il est cofinancé par le Département et les communautés de communes).

Les collégiens des Louataux sont les deuxièmes à participer au dispositif

En partenariat avec la Communauté de Communes Champagnole Nozeroy, le collège des Louataux de Champagnole est le deuxième à expérimenter ce nouveau dispositif. Le 24 Novembre, ce sont ainsi deux classes de4ème qui ont pu découvrir deux entreprises jurassiennes : la scierie SIBC et Précijura.

Les 3 collèges du territoire de la  Communauté de Communes Champagnole Nozeroy  profitent de ce programme.

Visite de l’entreprise Précijura

La visite de Précijura s’est déroulée en petit comité. Accueillis par Olivier Chapuis, le directeur de Précijura, les élèves ont visité les 6 zones de l’entreprise afin de découvrir son fonctionnement, les différents postes et les missions réalisées.

Aux côtés de salariés ravis de pouvoir partager leur travail, les élèves ont pu se rendre compte du cheminement d’une pièce au sein de son processus de création et des différents métiers associés : de la réception des plans du client au contrôle qualité des pièces achevées, la maintenance des machines ou encore les achats de matière première.

Visite de l’entreprise SIBC

Les élèves ont pu cette fois découvrir le fonctionnement d’une scierie et de ses différents métiers.

Des élèves curieux et une volonté de briser certains préjugés

Diplômes, salaires, conditions de travail… Autant de questions posées par les collégiens au cours de cette matinée pour en savoir un peu plus sur ces métiers.

Fini la fausse croyance selon laquelle l’industrie n’est réservée qu’aux personnes en difficultés sur les bancs de l’école : du bac pro au diplôme d’ingénieur, les salariés de ces entreprises ont des profils divers et variés avec des compétences spécifiques et souvent très techniques. L’industrie n’est pas non plus réservée qu’aux hommes. Précijura l’illustre parfaitement avec beaucoup de femmes dans ses effectifs et pas seulement dans des tâches administratives.

L’occasion également pour l’entreprise et les enseignants d’évoquer les bienfaits de l’apprentissage mais aussi de rassurer les élèves sur les cursus à suivre. L’apprentissage a lieu désormais tout au long de notre vie avec la formation continue. Tout est possible dans l’industrie comme ailleurs, avec de l’envie, de la motivation, de la passion, de la détermination.

Un discours encourageant pour tous les collégiens qui, aujourd’hui, ne souhaitent pas forcément entreprendre de longues études ou en difficultés scolaires.

La parole aux entreprises

Cette expérience est également très enrichissante pour les entreprises volontaires : « C’est un réel exercice pour nous aussi » souligne Olivier Chapuis, directeur de Précijura. « Le monde de l’industrie est parfois très complexe et les métiers le sont aussi. A notre époque, ce genre de dispositif n’existait pas. Nous sommes contents aujourd’hui de pouvoir partager et présenter la richesse de nos métiers aux jeunes ».

Semaine pour l’emploi des personnes en situation de handicap

La semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées a lieu du 14 au 20 novembre 2022. Comme chaque année, le Département du Jura participe activement à ce temps de sensibilisation en organisant deux temps forts les 15 et 17 novembre.  

Mardi 15 Novembre : Table ronde autour de l’apprentissage et du handicap

Pendant cette journée, le Département met l’accent sur l’apprentissage et le handicap. Car oui, la voie de l’apprentissage concerne aussi les personnes en situation de handicap. C’est donc autour du thème « l’apprentissage, et si on y réfléchissait ? » qu’un temps de rencontre et d’information est organisé à l’Hôtel du Département, le mardi 15 Novembre à partir de 14h30.   

L’objectif est de lever les freins à l’apprentissage pour le développer davantage au sein du Département et ainsi augmenter la probabilité d’accueillir des apprentis en situation de handicap. De plus, l’apprentissage des personnes en situation de handicap dispose de nombreux points forts comme l’absence de limite d’âge pour la réalisation du contrat.

Ce temps d’échanges rassemble 30 personnes des services, de la MDPH, des représentants de CFA ainsi que des acteurs de l’insertion professionnelle (Pôle emploi, AFPA….)

C’est donc autour d’échanges libres et d’un quizz que les différents acteurs ont pu évoquer leurs problématiques et ainsi imaginer ensemble des solutions et des partenariats pour favoriser ensemble l’accès à l’apprentissage.

Développer l’apprentissage au sein du Département du Jura

Une occasion pour le Département de réaffirmer sa politique concernant son souhait de développer l’apprentissage « Depuis 2018, 47 apprentis ont été recrutés dont 8 en situation de handicap. Notre objectif serait d’augmenter davantage ce chiffre dans les prochaines années »

Ainsi, en 2022, ce sont 12 apprentis qui ont été recrutés au département et ce, dans différents domaines : ressources humaines, social, contrôle de gestion, communication, cuisine, véloroutes, milieux aquatiques, laboratoires… Mais il est également important de souligner que 4 postes n’ont pas été pourvus suite à un manque de candidature.

@Département du Jura

Jeudi 17 Novembre : 5 binômes pour le DuoDay 2022

Le « DuoDay » porte un concept simple ; un jour pour partager son quotidien avec une personne en situation de handicap. A la manière d’une journée de stage, la collectivité accueille une personne en situation de handicap en duo avec un agent du Département.

Cette année, 5 duos sont formés au Département avec la découverte des métiers suivants :

  • Commis de cuisine dans un collège
  • Mécanicien
  • Agent d’accueil sur 3 pôles différents

 Accueillir une personne en situation de handicap, une vraie leçon de vie

L’objectif de cette journée est double : permettre aux personnes volontaires en situation de handicap de découvrir pendant une journée de nouveaux métiers, mais également permettre aux agents du Département de partager leur quotidien avec des personnes intéressées. Ce dispositif représente une véritable opportunité de rencontre pour changer de regard et, ensemble, dépasser nos préjugés.

Une journée dans la peau d’un agent d’accueil à la MDPH du Jura

La MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) du Jura a accueilli Emma, au poste d’agent d’accueil. Une journée très enrichissante pour elle, mais également pour toutes les personnes de la structure qui l’ont accompagné ; en effet, Emma a eu la chance d’avoir 7 personnes qui ont pu participer à sa découverte du poste et de l’organisme !

« Cet accueil s’est très bien passé pour toutes, Emma est une jeune femme très intéressée par les postes d’agent administratif. Dynamique et volontaire, elle a décroché récemment le concours, et est en plein dans les démarches de candidatures« 

Le choix de l’accueil en groupe a été une évidence pour les agents de la MDPH « Cet accueil en équipe est très riche pour les agents qui participent, qui ont peu l’occasion de partager leur travail avec autrui et de se fédérer autour d’un projet collectif. Le DuoDay est une expérience enrichissante pour la personne en situation de handicap mais également pour le service qui accueille. »

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que la MDPH participe au DuoDay. En effet, il y’a eu deux ans, une autre personne avait pu bénéficier d’une telle expérience qui lui avait permis par la suite, de décrocher un poste de contractuel à la mission comptabilité du PDS (Pôle des Solidarités) du Département du Jura.

Emma et l’équipe de la MDPH qui l’a accueilli → Isabelle (instructrice pôle PCH), Bénédicte (référente insertion professionnelle), Fanny (instructrice pôle adultes), Emma, Anne (agent d’accueil) et Magalie (instructrice pôle enfants). Hélène (agent d’accueil) et Bénédicte (cadre pôle adulte, qui a assuré le bilan de la journée) sont absentes de la photo mais ont également participé à son accueil @Département du Jura

Le témoignage d’Antoine, au poste d’accueil du Département du Jura

A l’accueil du siège, Antoine a partagé le quotidien de Sophie et Ophélie, entre les appels téléphoniques et l’accueil physique du public.

Antoine a 30 ans et a perdu la vue à l’âge de 17 ans. Malgré cet accident de la vie, il affiche un enthousiasme incommensurable, une envie de vivre sa vie comme tout le monde.

Le métier d’accueil, il le connaît pour déjà avoir travaillé quatre ans à l’accueil d’un EPHAD à Besançon. La journée du DuoDay était l’occasion de renouer avec un métier qu’il apprécie pour la richesse de ses relations humaines

Sans emploi depuis 18 mois, il cherche du travail, un parcours de combattant qu’il mène sans relâche. « Je ne veux pas être dépendant de quelqu’un, j’aime bien savoir pourquoi je me lève le matin, je suis motivée pour travailler mais le handicap reste encore un sujet tabou. En tant que personne en situation de handicap, j’apporte souvent mon témoignage, pour que l’on apprenne à en parler plus souvent, mais il y a encore du chemin à faire.. ». 

Sophie et Ophélie, qui ont accueilli Antoine, ont apprécié de participer au Duoday. « Accueillir une personne nécessite une écoute attentive, mais c’est une rencontre enrichissante qui nous ouvre l’esprit et surtout une vraie leçon de vie.  Cette journée nous a permis aussi de réaliser que le handicap d’Antoine n’est pas un frein pour intégrer certains postes. »

@Département du Jura

Quelques images des autres duos de la journée

Au collège de Salins les bains, Christophe a intégré la cuisine pour aider à la préparation des repas tandis que Joël a pu découvrir le métier de mécanicien poids lourds auprès de Bernadette.

Nous remercions une nouvelle fois chaleureusement tous les acteurs de cette journée pour leur implication dans ce projet !

Les clés de l’entreprise : une première vision de monde du travail pour les collégiens Jurassiens

Rapprocher les collégiens du monde de l’entreprise ; voici l’objectif du Comité Local École-Entreprise (CLEE), dispositif co-construit par le Conseil Départemental du Jura, les différents EPCI du département ainsi que l’éducation nationale.

Destinés aux collégiens en 4ème et en 3ème, ce dispositif est proposé à tous les établissements scolaires situés dans le Jura. Celui-ci vise à :

  • Faire prendre conscience aux élèves des réalités du monde du travail
  • Les inviter à se projeter dans leur vie de jeunes adultes pour susciter une réflexion sur leur orientation
  • Faire découvrir la diversité des métiers que peuvent proposer les entreprises de leur territoire
  • Mieux comprendre le fonctionnement d’une entreprise

A la découverte des acteurs locaux

Destiné également à promouvoir les entreprises locales, ce sont des entreprises Jurassiennes qui sont invitées à faire découvrir leur activité aux collégiens du Jura. Pour ces derniers, il s’agit souvent d’une première découverte du monde du travail, mais aussi des secteurs marchands et industriels qui sont souvent méconnus par les jeunes.

Un échange en deux étapes

Tout d’abord, la première rencontre se fera en milieu scolaire. Un intervenant viendra présenter son parcours personnel, scolaire et professionnel ainsi que son activité aux collégiens concernés. Cette première étape a pour objectif de poser un contexte d’entreprise et de donner lieu à un premier vrai temps échange.

Ensuite, les collégiens seront accueillis au sein des entreprises partenaires afin de découvrir le fonctionnement d’une entreprise mais aussi les différents métiers qui existent.

Une première rencontre au collège Gustave Eiffel à Fraisans !

En partenariat avec la Communauté de Communes Jura Nord, le collège Gustave Eiffel à Fraisans sera le premier à expérimenter ce nouveau dispositif. Le 8 Novembre, ce sont ainsi 42 élèves de deux classes de 4ème qui sont allés découvrir deux entreprises partenaires « Made in Jura » : EMCO France et MDP Team, toutes les deux implantées dans la zone d’activité intercommunale de Dampierre. Pour ces entreprises, c’est l’occasion de faire découvrir à des jeunes la réalité du secteur industriel, de briser les préjugés mais aussi faire naître de nouvelles vocations dans cette nouvelle génération.

@Jura Nord, Communauté de Communes

Ces deux entreprises se sont associées à l’association Made in Jura et à l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie (UIMM) de Franche-Comté pour animer un stand sur les métiers de l’industrie et présenter un laboratoire mobile axé sur l’industrie du futur : « la Fabrique 4.0 ». Ce camion abrite un plateau de 60m² avec une vraie ligne de production, une autre virtuelle, une salle de cours, une imprimante 3D, des équipements de réalité virtuelle et réalité augmentée.

La Fabrique 4.0 @Jura Nord, Communauté de Communes

En amont de ces visites, les collégiens ont pu rencontrer François Greset, entrepreneur industriel. Cette première rencontre enrichissante a permis aux élèves de découvrir le parcours d’un chef d’entreprise et de répondre à toutes leurs questions.

Loi Montagne : Toutes les informations pour l’hiver 2022-2023

Depuis le 1er Novembre 2021, le décret n°2020-1264 du 16 octobre 2020 portant sur la loi Montagne II instaure l’obligation d’équiper son véhicule de pneus d’hiver ou de disposer d’équipements amovibles (chaînes, chaussettes) dans son véhicule dans les régions montagneuses.

Une tolérance jusqu’à la fin de l’année

Cette réglementation est de nouveau en vigueur cette année du 1er Novembre 2022 au 31 Mars 2023. Chaque véhicule devra disposer d’équipements hivernaux dans certaines zones signalées.
Néanmoins pour le moment cette obligation ne sera pas sanctionnée en cas de manque ; le gouvernement a décidé de faire preuve de tolérance jusqu’au 31 Décembre 2022

« Il est important de laisser le temps aux usagers de s’habituer, ce n’est pas une mesure répressive », a ainsi expliqué le ministère des Transports le 28 Octobre. « À ce stade et au minimum jusqu’à fin 2022, il n’y aura donc pas de sanction »

Les forces de l’ordre feront néanmoins de la pédagogie lors de contrôles pour les conducteurs qui ne seraient pas équipés.

Les risques encourus en cas de non respect de la loi montagne

Passé cette date, le montant de l’amende prévue est de 135€ avec éventuellement une immobilisation du véhicule. Dans les zones réglementées, les contrôles de police pourront s’effectuer jusqu’au 31 Mars 2023 et ce, peu importe la météo.

En cas d’accident, si votre véhicule n’est pas équipé, votre assureur peut demander la preuve que les pneus étaient bien conformes à l’homologation et peut ne pas prendre en charge les dommages si ces derniers ne respectaient pas la législation.

 Les zones concernées par la loi montagne dans le Jura

Les préfets des départements situés dans les massifs montagneux ont défini la liste des communes concernés par cette réglementation. Dans le Jura, ce sont plus de 263 communes qui sont concernées par cette réglementation.

La route nationale 83 est incluse dans le périmètre depuis le carrefour giratoire A391 – RN 83 – RD 1083 (au niveau de Bersaillin – Saint-Lothain) jusqu’aux limites du Doubs

Voici la liste des communes concernées par la loi montagne :

Abergement-les-Thésy

Aiglepierre

Alièze

Andelot-Morval

Andelot-en-Montagne

Ardon

Aresches

Arinthod

Aromas

Arsure-Arsurette

Augisey

Avignon-les-Saint-Claude

Barretaine

Barésia-sur-l’Ain

Baume-les-Messieurs

Beffia

Bellecombe

Bellefontaine

Besain

Bief-des-Maisons

Bief-du-Bourg

Billecul

Blois-sur-Seille

Blye

Bois-d’Amont

Boissia

Bonlieu

Bonnefontaine

Bornay

Bourg-de-Sirod

Bracon

Briod

Broissia

Censeau

Cernans

Cerniébaud

Cernon

Chambéria

Chamole

Champagnole

Chancia

Chapois

Charchilla

Charcier

Charency

Charezier

Charnod

Chassal-Molinges

Chatel-de-Joux

Chatelneuf

Chaussenans

Chaux-Champagny

Chaux-des-Crotenay

Chavéria

Chevreaux

Chevrotaine

Chilly-sur-Salins

Choux

Château-Chaton

Châtillon

Cize

Clairvaux-les-Lacs

Clucy

Cogna

Coiserette

Condes

Conliège

Conte

Cornod

Coteaux-du-Lizon

Courbette

Coyrière

Coyron

Crans

Crenans

Cressia

Crotenay

Cuvier

Denezières

Dompierre-sur-Mont

Doucier

Dournon

Doye

Dramelay

Ecrille

Entre-Deux-Monts

Equevillon

Esserval-Tartre

Etival

Fay-en-Montagne

Foncine-le-Bas

Foncine-le-Haut

Fontenu

Fort-du-Plasne

Fraroz

Frontenay

Genod

Geraise

Geruge

Gigny

Gillois

Gizia

Grande-Rivière-Château

Graye-et-Charnay

Hautecour

Hauteroche

Hauts-de-Bienne

Ivory

Ivrey

Jeurre

La Boissière

La Chailleuse

La Chapelle-sur-Furieuse

La Chatelaine

La Chaumusse

La Chaux-du-Dombief

La Favière

La Frasnée

La Latette

La Marre

La Pesse

La Rixouse

La Tour-du-Meix

Lac-des-Rouges-Truites

Ladoye-sur-Seille

Lajoux

Lamoura

Largillay-Marsonnay

Larrivoire

Lavancia-Épercy

Lavans-les-Saint-Claude

Lavigny

Le Fied

Le Frasnois

Le Larderet

Le Latet

Le Pasquier

Le Vaudioux

Lect

Lemuy

Lent

Les Bouchoux

Les Chalesmes

Les Crozets

Les Moussières

Les Nans

Les Planches-en-Montagne

Les Rousses

Leschères

Loisia

Longchaumois

Longcochon

Loulle

Maisod

Marigna-sur-Valouse

Marigny

Marnoz

Marnézia

Martigna

Merona

Mesnay

Mesnois

Meussia

Mignovillard

Mièges

Miéry

Moirans-en-Montagne

Molain

Monnet-la-Ville

Monnetay

Mont-sur-Monnet

Montagna-le-Reconduit

Montaigu

Montcusel

Montfleur

Montigny-sur-l’Ain

Montlainsia

Montmarlon

Montrevel

Montrond

Morbier

Moumans-Charbonny

Moutonne

Moutoux

Ménétru-le-Vignoble

Ménétrux-en-Joux

Nanchez

Nancuise

Nevy-sur-Seille

Ney

Nogna

Nozeroy

Onglières

Onoz

Orgelet

Patornay

Picarreau

Pillemoine

Pimorin

Plaisia

Plasne

Plénise

Plénisette

Poids-de-Fiole

Pont-d’Hery

Pont-de-Poitte

Pont-du-Navoy

Pretin

Prémanon

Présilly

Publy

Ravilloles

Reithouse

Revigny

Rix

Rogna

Rosay

Rotalier

Rothonay

Saffloz

Saint-Claude

Saint-Germain-en-Montagne

Saint-Hymetière-sur-Valouze

Saint-Laurent-en-Grandvaux

Saint-Maur

Saint-Maurice-Crillat

Saint-Pierre

Saint-Thiebaud

Saizenay

Salins-les-Bains

Sapois

Sarrogna

Saugeot

Septmoncel-les-Molunes

Sirod

Songeson

Soucia

Supt

Syam

Thoirette-Coisia

Thoiria

Thoissia

Thésy

Uxelles

Val-Suran

Val-d-Epy

Valempouillères

Valzin-en-Petite-Montagne

Vannoz

Vaux-les-Saint-Claude

Vaux-sur-Poligny

Verges

Vernantois

Vers-en-Montagne

Vertamboz

Vescles

Vevy

Villard-d’Heria

Villars-Saint-Sauveur

Viry

Voiteur

Vosbles-Valfin

Vulvoz


Bien s’équiper en fonction du véhicule

Cette réglementation a pour but d’inciter les automobilistes à se procurer des équipements d’hiver afin de renforcer la sécurité sur les routes enneigées ou verglacées.

Les véhicules légers

Avec cette nouvelle disposition, les véhicules légers, utilitaires et les camping-cars doivent donc, soit détenir des dispositifs antidérapants amovibles (chaînes à neige métalliques ou textiles) permettant d’équiper au moins deux roues motrices, soit être équipés de quatre pneus hiver.

Autocars, autobus et poids lourds sans remorque si semi-remorque

Ces derniers sont également soumis aux mêmes obligations que les véhicules précités, avec le choix entre les chaînes ou les pneus hiver.

Poids lourds avec remorque ou semi-remorque

Ils devront détenir des chaînes à neige permettant d’équiper au moins deux roues motrices, même s’ils sont équipés de pneus hiver.

Comment choisir mes pneus pour cet hiver ?

Les pneus d’hiver inscrit dans le décret sont les pneus « 3PMSF » (3 Peak Moutain Snow Flake), identifiables grâce à leur marque « symbole alpin » et/ou « M+S », « M.S », « M&S ».

De plus, jusqu’au 1er novembre 2024, les pneus quatre saisons uniquement marqués « M+S », sans le symbole alpin, sont tolérés.