Les Conseillers départementaux du Jura

Christine SOPHOCLIS

Une vocation sociale pour le politique

Médecin hospitalier réputée de Saint-Claude, Christine Sophoclis est aussi connue dans son engagement politique local. Souhaitant œuvrer au sein du territoire Sanclaudien pour le maintien de liens forts de solidarité entre ses habitants, elle s’est mobilisée dans le mandat de conseiller départemental pour contribuer à une dynamique sociale essentielle dans l’action du Département.

Née au Maroc en 1967, d’un père Gréco-Chypriote et d’une mère Libanaise, Christine Sophoclis découvre au début des années 1970 la ville de Saint-Claude, où ses parents s’installèrent pour y travailler. Suivant sa scolarité dans cette cité industrielle du Haut-Jura, elle ne tarde pas à connaître sa vocation : celle de soigner.

« Mes parents, ma sœur et moi étions issus de l’immigration. J’ai vite compris que la vie ne serait pas facile pour nous, qu’il nous faudrait nous battre plus que d’autres pour exister socialement. Mais ma famille ne s’est jamais résignée, ne s’est jamais plainte et a positivé l’avenir, fière de servir son nouveau pays. Cela a orienté ma vie et mon engagement dans la médecine avant celui de la politique » – précise-t-elle.

Après des études à la Faculté de Médecine de Besançon, elle revient dans la ville qui l’a vue grandir, acceptant un poste de médecin en gériatrie à l’hôpital Louis Jaillon de Saint-Claude. Pendant 21 ans, elle y exerce sa mission de soin. Elle y développera ses valeurs humanistes et altruistes qui motiveront un engagement politique.

Un mandat départemental pour porter la parole du territoire Sanclaudien

En 2015, étant Présidente de la Commission Médicale d’Établissement de l’hôpital de Saint-Claude et Cheffe du Pôle gériatrie, Christine Sophoclis entend porter au niveau départemental la voix de son territoire dans le domaine de l’accès au soin notamment.

Ainsi, elle se lance dans la campagne pour l’élection départementale et se fait élire sur le canton de Saint-Claude.

« Je me suis engagée afin d’activer les consciences sur des réalités largement niées. Nous manquons de médecins et de compétences et le manque d’attractivité de la ville associé à la démographie médicale défavorable rend l’avenir incertain » précise l’élue départementale qui souhaite adapter au mieux la répartition des services de soin au profit de chacun.

« Je suis très attachée à promouvoir ma profession et mon territoire, mais les jeunes médecins ont aujourd’hui des exigences bien légitimes et souhaitent installer leur famille dans des villes vivantes et attractives. Sachons redonner à Saint-Claude sa vitalité pour attirer les jeunes médecins, mais aussi les acteurs économiques qui font vivre et prospérer une collectivité » – ajoute-t-elle.

Un engagement pour des valeurs sociales et la lutte contre les inégalités

Présidente de la Commission en charge des solidarités au sein du Conseil départemental, Christine Sophoclis est restée fidèle à elle-même et aux valeurs qu’elle entend défendre dans un engagement mené sur le terrain.

« Participant aux réunions relatives au logement au sein de l’Unité Territoriale des Solidarités à Saint-Claude, soutenant l’action participative et écologique des Jardins Partagés, mobilisée pour l’accompagnement des ainés par le Département, à travers l’aide sociale à l’Hébergement et l’APA, j’ai toujours eu la détermination de venir en aide aux plus démunis » – précise-t-elle.

Cet engagement, elle souhaite manifestement le poursuivre dans l’idée de servir l’utilité commune : « Il reste beaucoup de chemin à parcourir, tant la situation dans le canton est précaire. Je souhaite que Saint-Claude retrouve le dynamisme d’une ville ouverte et accueillante, et je veux m’employer à ce qu’elle choisisse cette voie plutôt que le repli sur elle-même ».

 

EN QUELQUES MOTS…

  • Lecture : « Toutes celles liées à la psychanalyse et à la psychologie humaine, au développement personnel. J’ai un vrai coup de cœur pour Guy CORNEAU, analyste canadien, et notamment son ouvrage intitulé ‘’Le meilleur de soi’’ ».
  • Un style musical : « La musique Lounge et toutes celles portant la méditation».
  • Un personnage inspirant : « Simone Veil, icône de la lutte pour les droits des femmes et monument de courage face à l’extrême-droite dont il faut se souvenir».
  • Une devise : « “On ne subit pas l’avenir, on le fait’’, de Georges Bernanos ».
  • Une destination : « Marrakech, la ville de ma famille et de mon enfance, ma ville de cœur ».