Les Conseillers départementaux du Jura

Les sites et lieux d’accueil traditionnels du Conseil départemental sont fermés au public jusqu’à nouvel ordre. Un accueil téléphonique est maintenu de 9h00 à 12h00 et de 13h00 à 16h00, du lundi au vendredi, jusqu’à la levée des mesures de confinement. Il est préférable de n’appeler qu’en cas de stricte nécessité…

Cyrille BRERO

Le spectateur (journaliste) devenu acteur (politique)

Le credo de Cyrille Brero, c’est la foi en l’action et en l’Autre. Cet ancien journaliste explore le champ du politique depuis 2012, avec un enthousiasme intact – celui qu’il mettait déjà à soutenir les Verts (pas les politiques, les joueurs !) lorsqu’il était gamin. De Saint-Etienne, sa patrie, il a gardé les valeurs simples et vraies du contact, sur tous les… terrains.

« Je suis un journaliste dans l’âme car je me suis toujours intéressé à l’autre et aux valeurs de la démocratie que la presse doit défendre, résume le conseiller départemental de Lons 2. Cela vient peut-être de mes origines, j’ai passé mon enfance et ma jeunesse à Rive-de-Gier, tout près de Saint-Etienne. Ma mère était commerçante et mon père ouvrier-verrier – il faisait les 3×8 à l’usine. »

« je suis entré en politique qui incarne un autre sport »

Le jeune Ligérien baigne dans une culture de la simplicité, du travail, de la rencontre. Supporter assidu des Verts – pourtant il n’a jamais joué au foot, en tout cas dans un club ! – il décroche un bac littéraire et fait ses études de journalisme à Lyon. Il intègre rapidement le journal Le Progrès via le service des Sports non sans interpréter tous les arpèges caractéristiques de la Locale, noblesse même du journalisme de terrain, de proximité. Après Lyon et Dole, il arrive à Lons-le-Saunier où il dirige les Sports.

En 2007, le Jurassien d’adoption (et de coeur) devient chef des infos de l’édition Jura. En 2012, c’est l’adieu (temporaire ?) aux armes journalistiques : « Je suis entré en politique qui incarne un autre sport » résume en souriant Cyrille Brero. « J’avais fait le tour du journalisme, il me semble, et j’en avais assez d’être spectateur, je voulais être acteur, monter sur la scène, participer à des décisions structurantes. J’ai découvert le travail de cabinet, un espace de vraie liberté, de rigueur, de précision ! »

Élu conseiller municipal lédonien en 2014, le dynamique quadra entre dans la danse départementale en 2015 avec un score qui le surprend lui-même, ainsi que sa colistière Annie Audier : plus de 60% des voix sur Lons 2. Deux ans plus tard, il s’engage dans la bataille législative et en ressort vec une grande lassitude : « On se remet en question quand on perd et je m’en suis remis ! »

Arpentant sans relâche « son » canton, avec la foi indéfectible de celui qui a un but (il fut d’ailleurs un bon gardien de but en Prénationale de hand-ball), Cyrille Brero écrit son histoire en martelant  sereinement son mantra : « Moi j’y crois au rassemblement ; gérer sans jamais cliver c’est possible ! »

De l’absolue nécessité d’être bien chez soi

L’accès au logement digne constitue l’un des droits fondamentaux gravés dans le marbre de la société française. Or, le quartier de la Marjorie, connaît une prolifération des punaises de lit, vilains petits insectes rendant la vie quotidienne difficile. Pour Cyrille Brero, cette situation est indigne et un  engagement financier est nécessaire. À sa demande, et avec l’appui du Président Pernot, une réunion entre le Département, la Ville de Lons-le-Saunier et les services de l’OPH du Jura est intervenue courant novembre… pour une véritable opération coup de poing, à l’échelle du quartier de la Marjorie, d’ici le printemps 2019 puis la mise en place de solutions pérennes.

« Cette situation est inacceptable d’autant plus que le cadre de vie est l’un des éléments essentiels du bien-être. Tout le monde a le droit d’être bien chez soi ! »

En quelques mots

Né en 1971, Cyrille Brero habite à Macornay avec sa femme et ses trois enfants (Zoé 19 ans, Arthur 16 ans et Oscar 5 ans). En novembre 2017, il est devenu 10ème vice-président du Conseil départemental en charge de la Jeunesse, des Sports et de l’Événementiel.

  • lecture : « Je lis de tout mais essentiellement la presse nationale (dont l’Équipe, bien sûr !) et la presse régionale. Je suis toujours en train de chercher de l’info, je suis un surfeur de l’Actu…
  • un plat préféré : « Sans hésitation les lasagnes que prépare ma femme. »
  • une destination de voyage : « J’ai vraiment envie de découvrir la côte Est des États-Unis. Et puis pousser jusqu’à la côte… Ouest ! »
  • un personnage : « Aucun, je n’ai pas une âme d’idolâtre. »
  • votre rôle d’élu : « Je me considère comme une courroie de transmission, un facilitateur. J’aime le travail bien fait, cela fait partie des valeurs stéphanoises et jurassiennes ! »