Les Conseillers départementaux du Jura

Danielle BRULEBOIS

Le sens et l’essence de l’engagement

À 68 ans, la Conseillère départementale du canton de Bletterans affiche une énergie farouche et sincère, qu’elle entretient et développe au contact et au service des gens, tout simplement. Rencontre avec une terrienne pour qui l’engagement n’est pas un vain mot.

De souche paysanne – « mes parents étaient agriculteurs » -, Danielle Brulebois choisit très vite de devenir institutrice : « élevée dans une famille catholique de gauche, j’ai conservé de mon éducation une culture laïque, d’ouverture, fondée sur des valeurs simples et solides de travail, de respect des autres et d’engagement. »

Après l’École Normale de Lons, la jeune enseignante arpente les campagnes, puis Bletterans, Chaumergy, Sellières : « J’ai vraiment exercé un métier passionnant et en tant que directrice d’écoles, j’ai pu tisser des liens, élaborer des projets, les mener à bien avec les enseignants, les élus et les parents. » La native de Longwy-sur le Doubs a passé près de quarante années dans l’univers de l’école rurale dont les vertus restent vivaces et reconnues : « L’école évolue, mais dans un département à habitat dispersé, comme le Jura, il faut conserver un réseau dense d’écoles rurales bien réparties sur tout le territoire. Faire des regroupements à 4, 5 classes, c’est bien. D’ailleurs, les résultats y sont aussi bons, sinon meilleurs qu’en milieu urbain. »

Danielle Brulebois a une foi intacte en la jeunesse et en l’avenir. L’engagement politique succède naturellement à son métier-passion : « Je ne suis pas une professionnelle de la politique, j’y suis arrivée par hasard, pour prendre la relève du Conseiller général de Chaumergy, Bruno Guichard, qui ne se représentait pas en 2008. »

Une foi intacte en la jeunesse et donc en l’avenir
Première Vice-présidente du Conseil général entre 2011 et 2015, en charge de l’éducation, de la culture et de la jeunesse, la Conseillère départementale de Bletterans croit en son canton et en son département : « Dans le Jura, nous avons une multitude d’entreprises dont l’ingéniosité et l’adaptabilité sont exceptionnelles. C’est un département qui sait tirer économiquement son épingle du jeu par la voie de l’excellence. D’un point de vue social, sur le RSA par exemple, nous sommes en dessous de la moyenne nationale et notre canton n’est pas en retard… » Danielle Brulebois n’est jamais restée inactive ; à peine retraitée, elle est élue et son seul mandat occupe une bonne part de sa vie quotidienne.

En quelques mots…

  • famille : « j’ai des enfants et des petits enfants. J’essaie de conserver du temps pour mes proches, mais c’est parfois difficile… »
  • lecture : « j’aime lire ou relire les grands classiques, Voltaire, Hugo, Baudelaire… Un livre lu récemment ? Un essai de Nicolas Bouzou, économiste contemporain. Sinon, je lis des documentaires, la presse locale jurassienne, le Monde et je lis beaucoup en numérique. »
  • la télé ? « je regarde peu la télé, sauf les actualités et parfois Arte et France 3. »
  • une envie de voyage ? « jes pays de l’Arctique, l’immensité du grand nord… »
  • loisirs : « j’aime la nature, la course à pied, je faisais partie d’une chorale mais franchement, là, je ne trouve plus le temps, malheureusement… »
  • un personnage de référence : « Simone Veil, une femme qui incarne le courage et l’engagement politiques ! »