Les Conseillers départementaux du Jura

Les sites et lieux d’accueil traditionnels du Conseil départemental sont fermés au public jusqu’à nouvel ordre. Un accueil téléphonique est maintenu de 9h00 à 12h00 et de 13h00 à 16h00, du lundi au vendredi, jusqu’à la levée des mesures de confinement. Il est préférable de n’appeler qu’en cas de stricte nécessité…

Dominique CHALUMEAUX

La ruralité au cœur

S’il est une personnalité politique jurassienne qui bénéficie d’un ancrage constant, il s’agit bien de Dominique Chalumeaux. Né dans la commune de Verges, au cœur du premier plateau Jurassien, il y a toujours vécu et y exerce encore son activité agricole. Cet homme de terrain a toujours eu la vocation de servir l’intérêt général, que ce soit dans le domaine agricole ou dans le domaine politique.

Issu d’une famille d’agriculteurs, élevé dans la passion de ce travail destiné à nourrir les hommes, Dominique Chalumeaux a très vite su dans quelle filière il souhaitait s’orienter. Son BEP agricole en poche, il s’installe au sein de la ferme familiale et développe un élevage laitier durant plus de 30 ans avant de s’orienter avec son associé vers l’élevage de bovins de race à viande de qualité.

Depuis, il cherche constamment à pousser plus loin l’accumulation des connaissances, son perfectionnement dans le métier et entreprend à plusieurs reprises des formations continues. « J’ai toujours eu une admiration pour ceux qui cherchent en permanence à se dépasser, à travailler pour aller plus loin, à partir d’une simple idée, d’une passion pour bâtir de grandes réalisations » nous explique-t-il. En somme, un tempérament d’autodidacte.

Un engagement pour le collectif

Ce goût du travail, il le met très vite au service du collectif : d’abord adhérent au syndicat des Jeunes Agriculteurs du Jura en 1981, il est successivement Président du Centre d’économie rurale du Jura (1987-1996), Président du FDSEA (1996-2002), Président de la Chambre d’agriculture du Jura (2007-2019) et Secrétaire Général de la Fédération nationale des Chambres d’agriculture (2016-2019). Dans ses engagements professionnels, Dominique Chalumeaux a toujours ressenti le besoin de contact avec la réalité du terrain qu’offrent les organismes agricoles.

Il a, en effet, toujours eu une vision pour l’agriculture Jurassienne : « j’avais la conviction que les principaux atouts du Jura résidaient pour beaucoup dans son agriculture, dans les savoir-faire et l’organisation qu’elle a su développer et que l’on retrouve largement dans le tissu économique qui nous entoure. Un Jura sans son modèle d’agriculture hérité de nos parents et modernisé par les dernières générations n’aurait pas les mêmes perspectives d’avenir ».

Son engagement pour les orientations agricoles du territoire, il le définit par un fil conducteur : améliorer les conditions de travail et d’existence des paysans. Ce but, il le traduit notamment par les valeurs de solidarité et de coopération qui doivent sans cesse rester à l’esprit des agriculteurs et viticulteurs Jurassiens. « Si tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin » résume-t-il. Cette volonté d’aller toujours plus loin dans le service du collectif l’a inexorablement mené à passer des responsabilités agricoles aux responsabilités politiques.

Un parcours politique réfléchi et cohérent
La politique est venue naturellement à Dominique Chalumeaux. Sollicité, il se lance dans la course, avec l’étiquette UMP, à l’occasion d’une élection cantonale partielle en 2006, suite au décès d’Alain Brune, sur l’ancien canton de Conliège (aujourd’hui intégré à celui de Poligny), qu’il perd d’une centaine de voix. Il gagne finalement le canton au deuxième tour de l’élection cantonale de 2008, avec seulement 40 voix d’avance par rapport à son rival.

Depuis, il est reconduit dans ses fonctions à chaque échéance et, depuis 2015, est élu du canton de Poligny en tandem avec Christelle Morbois : « Je suis très heureux de l’avoir à mes côtés car une vraie complémentarité s’est installée entre nous, tant du point de vue de nos compétences que de la répartition géographique de notre action quotidienne sur notre vaste territoire ».

En outre, il est Vice-président du Département en charge des Routes. « C’est une mission que je prends à cœur – nous confie-t-il – car la voirie départementale est un élément indispensable pour les mobilités dans le Jura : un agent de la collectivité sur quatre y est affecté, c’est une véritable entreprise ! Et nous avons une responsabilité importante à assumer en matière de sécurité routière ». L’élu Jurassien conserve une grande foi dans le principe de proximité car, précise-t-il, « c’est par l’action locale concrète que nous mènerons à bien la raison d’être de notre élection : améliorer le quotidien des habitants du territoire ».

En quelques mots…

  • lecture : « je lis assez peu mais surtout ce qui est relatif à l’histoire. J’ai commencé récemment le livre sur L’Abbaye de Baume de René Locatelli et Pierre Gresser. »
  • sport : « je suis passionné de football et fan de l’OL pour son modèle de fonctionnement ! »
  • personnage(s) inspirant(s) : « j’ai toujours eu une admiration pour les grands capitaines d’industries autodidactes qui ont su bâtir des empires en partant de peu de choses : proches de nous, je peux citer Bel (La Vache qui rit) ou De Grivel (V33),… »
  • une destination : « j’aimerais beaucoup visiter les pays Scandinaves. Ces pays me fascinent par leur mode de vie et leur réussite économique sociale et environnementale. »
  • plat préféré : « un steak pommes de terre sautées et salade, ou un pot au feu et pour les fêtes le poulet au vin jaune ou la dinde aux marrons. »