Les Conseillers départementaux du Jura

Franck DAVID

L’homme, au-delà de la politique…

D’origine lyonnaise, Franck David adopte le Jura en 1973, année où il rejoint un cabinet vétérinaire dolois pour assurer un remplacement. Il ne quittera plus le Jura… Ce jeune retraité de 66 ans ne fait pas de politique, il la vit au quotidien, naturellement, sur le terrain de l’humain.

De son métier-passion, vétérinaire, le conseiller départemental du canton d’Authume (en binôme avec Sandrine Marion, au parcours différent, et c’est pour cela que l’association est intéressante) a retenu la qualité des relations avec les gens.Tant il est vrai que l’animal crée du lien humain ! « Dès le début, chez les éleveurs jurassiens, j’ai bien aimé leur mentalité, leur ouverture par rapport à d’autres endroits où j’avais travaillé, comme le Dauphiné ou la Bresse. » Franck David soigne les animaux à la ferme, boit le café avec les familles et voit les enfants grandir. C’est ainsi qu’il prend la dimension du « pays » et s’intéresse à sa vie, son évolution.

Habitant à Rainans (250 habitants) où il est enraciné depuis plus de 40 ans, le vétérinaire des champs et des villes en devient le maire en 1989 : « Mon grand-père était adjoint au maire de Villeurbanne, dans les années trente donc, et il me racontait les débats fougueux de cette époque. Cela me faisait rêver. Mais je me suis intéressé naturellement au village car j’avais des idées sur mon lieu de vie. Et il faut savoir qu’en 1989 les candidats ne se bousculaient pas à Rainans. »

“Quand j’aime un lieu, je suis fier de le montrer et heureux d’y accueillir les gens”

Le Jurassien d’adoption et de coeur sourit et apporte une précision d’importance : « J’ai toujours travaillé et je travaille toujours avec de bonnes équipes d’élus et de bénévoles. Là, je vis mon troisième mandat de conseiller départemental. En 2001, on est venu me chercher, je ne pensais pas au canton mais cela m’a plu et permis d’identifier les enjeux propres aux territoires du Jura. »

Consacrant désormais tout son temps à ses mandats (il est toujours Maire), Franck David affiche une lucidité bienveillante, sachant aussi que son retrait de la vie politique pourrait être programmé en 2021. Mais ce fan de botanique a d’autres jardins à cultiver et à partager.

Sous les cieux du mali, des sourires…

Président de l’office de tourisme du Grand Dole, le maire de Rainans s’intéresse au développement touristique made in Jura et made in Mali ! En effet, il est engagé au Mali via l’association doloise Calao (nom d’un oiseau malien), l’aide à l’éducation étant son credo. « J’ai eu un coup de coeur pour ce pays, d’une grande pauvreté mais dont la population exprime une incroyable joie de vivre – de quoi nous donner des leçons ! Avec les troubles actuels, le tourisme a baissé même s’il y a toujours une clientèle africaine ».
L’objectif est de conserver les installations en bon état (base nautique au bord du fleuve Niger, sites d’escalade sur de magnifiques falaises de grès) et sous surveillance (gare aux pillages) des moniteurs et encadrants maliens formés en France. En 2015, Calao a permis la réalisation d’adductions d’eau, le maraîchage devenant alors possible.
Une fois par an, Franck David se rend au Mali, devenu l’un de ses jardins.