Les Conseillers départementaux du Jura

Hélène PÉLISSARD

Une volonté pour le Jura

Bien connu à Lons-le-Saunier, le nom des Pélissard l’est aussi au sein du Département, et notamment sur le canton de Saint-Amour. Élue au sein du Conseil général en 2008, réélue en 2011 et en 2015 avant de devenir 1ère Vice-présidente de l’Institution, Hélène Pélissard aura laissé la marque d’un engagement motivé par ses valeurs républicaines.

Originaire du Puy-en-Velay, Hélène Pélissard quittera son Auvergne natale à 17 ans pour faire son droit, d’abord à Saint-Étienne puis dans la capitale des Gaules. C’est à Lyon qu’elle rencontre Jacques Pélissard, qui deviendra son mari en 1980. Mère dévouée, elle se consacrera longtemps à l’éducation de ses quatre enfants. Ce qui ne l’empêchera pas de s’investir pleinement dans différentes activités.

Peu de temps après leur mariage, le couple s’installe dans le Jura, à Poligny. Hélène Pélissard y assurera la direction d’une entreprise d’armature en bêton, avant d’enseigner l’économie-gestion dans différents lycées Jurassiens.

Une installation à Lons-le-Saunier marquée par l’engagement associatif

À la fin des années 1980, elle s’installe à Lons-le-Saunier avec son mari, lequel sera élu maire de la ville en 1989. Une nouvelle vie commence par d’importants engagements associatifs. Ainsi, elle contribue aux réalisations du Carrefour de la communication de la ville : « L’aboutissement d’un de nos plus grands projets fut l’ouverture à Lons du premier cyberespace de Franche-Comté­ – se remémore-t-elle – C’était en 1995, et l’Internet grand public était encore à ses balbutiements. Nous étions précurseurs en la matière dans la région ».

Elle a, en outre, siégé au Conseil d’administration de l’UDAF. « J’ai toujours voulu être une femme engagée dans la vie publique, pour porter haut mes valeurs et faire bouger les choses au niveau local » – précise-t-elle.

Une volonté qui trouvera son apothéose dès 2008, par l’engagement politique, avec son élection au Conseil général sur le canton de Saint-Julien.

Un engagement politique concrétisant l’action locale

En tant que Conseillère générale, Hélène Pélissard aura un souci permanent de l’aménagement du territoire auquel le Département est associé.

Dès son arrivée, elle est consciente de l’importance des enjeux liés à l’économie numérique : « Internet sera bientôt le premier service public en ruralité » prédisait-elle en 2008.

En outre, nommée à la tête de l’OPH, elle prendra en charge de nombreux projets de rénovation urbaine, notamment à Morez, Salins-les-Bains et Lons-le-Saunier.

« Ce fut une période riche en réalisations concrètes – précise-t-elle – mais qui a connu un coup d’arrêt en 2011 avec le changement de majorité au Département ».

Pendant l’alternance politique locale, jusqu’en 2015, elle tiendra un rôle de premier plan dans l’opposition, ayant notamment à cœur les sujets relatifs à l’hébergement des personnes âgées et à l’insertion.

Nouvelle alternance : la nomination en tant que 1ère Vice-présidente

Après une campagne intense sur le nouveau canton de Saint-Amour, Hélène Pélissard sera réélue en 2015, en binôme avec Jean Franchi : « Nous formons un bon tandem, et je suis très satisfaite d’avoir à mes côtés Jean, qui connaît parfaitement le territoire et est force d’expertise sur de nombreux sujets concernant l’aménagement du territoire ».

Une nouvelle étape est franchie dans son parcours, puisqu’elle est nommée 1ère Vice-présidente du Département, d’abord chargée des affaires sociales (jusqu’en 2017) puis de la culture et des collèges pour lesquels elle entreprendra d’importants projets de rénovation.

Un engagement départemental qui se conjugue par ailleurs avec sa fonction de Présidente nationale de Soliha et son mandat de conseillère régionale pour lesquels elle s’investi, notamment en apportant des réponses aux problématiques de logement dans le territoire.

 

EN QUELQUES MOTS…

  • Lecture : « Je lis beaucoup de romans et j’apprécie particulièrement la littérature italienne».
  • Un personnage inspirant : « Je pense à Marguerite de Bourgogne, personnalité de notre région, figure de persévérance et de dévouement».
  • Cinéma : « J’apprécie le cinéma italien, mais aussi les films du réalisateur espagnol Almodovar».
  • Une destination : « Je rêve de voyager à travers l’Amérique du Sud. Cette partie du globe m’inspire un sentiment de liberté et d’authenticité. Par ailleurs, férue de culture hispanique, je me passionne à tout ce qui touche au monde hispanophone».