Les Conseillers départementaux du Jura

Les sites et lieux d’accueil traditionnels du Conseil départemental sont fermés au public jusqu’à nouvel ordre. Un accueil téléphonique est maintenu de 9h00 à 12h00 et de 13h00 à 16h00, du lundi au vendredi, jusqu’à la levée des mesures de confinement. Il est préférable de n’appeler qu’en cas de stricte nécessité…

Maryvonne CRETIN-MAITENAZ

La constance dans l’action publique

Depuis longtemps, Maryvonne Cretin-Maitenaz a senti qu’elle avait vocation à mettre son temps au service du public. Originaire de Vendée, elle s’est très tôt intéressée aux sujets municipaux et a participé de plusieurs manières à la vie locale, de la tenue de bureaux de vote lors d’élections à l’engagement concret qu’elle a matérialisé dans le Jura.

Ayant suivi une formation de préparatrice en pharmacie, Maryvonne Cretin-Maitenaz s’installe à Morez en 1985 pour y exercer son activité professionnelle. Elle y demeurera jusqu’à aujourd’hui, ayant développé une grande attache avec le territoire Jurassien. « Dès mon arrivée dans le département, j’ai été impressionnée par le dynamisme du tissu associatif et par l’engagement de nombreuses personnes pour leur territoire, à des fins variées dans le domaine sportif, culturel ou de l’animation locale » confie-t-elle.

Son ancrage local se précise alors et, à la faveur des élections locales de 2001, elle est élue pour la première fois au conseil municipal de Morbier et est nommée 2ème adjointe chargée des affaires scolaires et sociales. « Cette fonction d’adjointe aux affaires scolaires et sociale m’a toujours tenue à cœur car mon engagement au service du public y prend tout son sens. La prise en charge des affaires liées à la petite enfance et à la défense des personnes vulnérables est, à mon sens, ce qui caractérise le mieux le dévouement au service d’un territoire ». La fonction qu’elle occupe à la Mairie de Morbier a par ailleurs été revalorisée à l’issue du scrutin municipal de 2014 puisqu’elle a été nommée 1ère adjointe, toujours en charge des affaires scolaires et sociales.

Un mentor nommé François Godin

L’engagement de Maryvonne Cretin-Maitenaz au Département du Jura est plus tardif. Elle reconnaît devoir en grande partie cet engagement à François Godin, ancien Maire de Bois d’Amont et Conseiller départemental, disparu en 2018. Sa première approche de l’Institution Départementale remonte aux élections cantonales de 2011, scrutin qui prévoyait enc

vore un renouvellement partiel de l’assemblée délibérante. « Notre canton de Morez était concerné par l’élection et François Godin, qui était Conseiller général depuis 2004, briguait sa réélection. Il m’a fait confiance pour que je sois sa suppléante à l’époque et sa confiance a été renouvelée en 2015, année où nous nous sommes présentés en binôme et avons tous deux été élus à l’Assemblée Départementale ».

Maryvonne Cretin-Maitenaz ajoute qu’elle a beaucoup appris de l’édile qui l’a précédé au Département : « Sa présence sur le terrain et sa capacité d’écoute étaient telles… L’engagement public était pour lui une préoccupation de chaque instant et je me suis beaucoup inspirée de lui dans mon action ».

Le lien humain comme idée constante de l’engagement

Ayant pris de l’assurance dans l’exercice de sa mission d’élue du Département, Maryvonne Cretin-Maitenaz place toujours sa vocation au service de l’humain au cœur de son engagement local.
« Je crois que le mandat de Conseiller départemental nécessite l’entretien de bonnes relations, non seulement avec les élus locaux dans les communes et les responsables d’associations, mais également avec les services du Département qui réalisent quotidiennement un travail remarquable dont nous bénéficions grandement. Leur rôle est essentiel et, en tant qu’élus du Département, nous leur devons beaucoup ».

L’élue du canton de Morez confie ainsi sa vision pour le territoire : « Les bonnes relations que nous entretiendrons avec chacun de nos interlocuteurs devrons nous permettre de faciliter une approche globale dans la conduite des politiques départementales, plutôt que de défendre uniquement les particularismes de chaque parcelle du territoire ». Pour résumer, sa conception de la politique locale serait l’action au service d’un territoire uni qui mobilise et rassemble ses forces au profit de l’ensemble des Jurassiennes et des Jurassiens.

EN QUELQUES MOTS…

  • sports et loisirs : « j’aime beaucoup le ski nordique. J’ai aussi une prédilection pour le saut à ski, mais seulement en tant que spectatrice ! »
  • un personnage inspirant : « Georges Clemenceau. Par ailleurs, il était originaire de Vendée, comme moi. »
  • lecture : « mes lectures varient selon l’humeur du moment. Globalement, j’ai une préférence pour la littérature française et je lis beaucoup la presse. »
  • une destination : « j’aimerais beaucoup visiter les pays d’Amérique du Sud, et notamment le Pérou. L’histoire de cette partie du monde m’a toujours grandement passionnée. »