Les Conseillers départementaux du Jura

Natacha BOURGEOIS

La vie est action(s) !

Rien ne prédestinait particulièrement cette nomade à la vie politique. Fille de militaire née à Djibouti, elle a beaucoup bourlingué sans avoir le temps d’avoir des amis et des racines d’enfance. Aujourd’hui, cette battante qui a le sens de l’effort, de l’engagement et de la fidélité à ses valeurs, mène de front une triple carrière : mère de famille, chef d’entreprise, Élue départementale.

« Quand j’étais gamine, je rêvais de devenir journalistereporter et d’aller dans les pays en guerre, confie la dynamique quadra, évoquant son nomadisme d’enfant. Je suis allée au collège dans le Jura, département de mes parents – ils sont d’Écleux et de Tavaux – et je suis entrée à l’école hôtelière de Poligny pour être indépendante le plus vite possible. C’est une véritable école de la vie ! »

Munie de son bac hôtelier, elle travaille dans la restauration, « un métier passionnant mais incompatible
avec une vie de famille. » Car elle se marie très tôt et en 1997 naît sa fille Mathilde, trisomique (aujourd’hui 22 ans et heureuse, en autonomie). La maman se retrouve célibataire, avec un bébé non pas sur les bras mais dans les bras : « Je l’ai prise, je suis montée à Paris, à l’hôpital Necker pour rencontrer le professeur Lejeune. Je voulais tout savoir sur la trisomie…

Il faut vouloir aller chercher ce que l’on veut pour aujourd’hui et pour demain

Il faut vouloir aller chercher ce que l’on veut pour aujourd’hui et pour demain. » Cela est sa devise, à Natacha Bourgeois. Elle devient comptable – elle apprend à le devenir ! – chez son dentiste puis dans une entreprise de bâtiment : « J’ai appris toute seule et j’ai découvert ce qu’était un chantier. » Devenue
cadre commerciale, la Jurassienne connaît une vie familiale et privée parfois compliquée mais enchantée par la naissance de deux enfants.

Alors, seule avec trois enfants, cette lutteuse s’investit dans la vie associative, intensément, comme tout ce qu’elle entreprend. L’univers politique l’intéresse et réciproquement… « On est venu me chercher, je suis entrée au Conseil municipal de Mont-sous-Vaudrey puis à la Communauté de Communes du Val d’Amour. » Entre-temps, elle a blindé son parcours professionnel en obtenant un master de droit immobilier et en gestion des entreprises.

Toujours prête à explorer, découvrir, écouter, partager et apprendre. La vie !

Élue de terrain, c’est tout naturellement qu’elle suit les actions du Département qu’elle considère comme une authentique boîte à outils. Finalement, c’est en 2015 qu’elle part au combat sur un grand canton qui s’annonçait…perdu d’avance !

« Ce fut une campagne acharnée, passionnante et je n’ai pas fait de vaines promesses. Je suis plutôt brut de décoffrage et s’il faut dire non, eh bien je dis non… » Le canton remporté de haute lutte, la nouvelle Élue départementale se voit confier la Vice-présidence du Syndicat Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS) et met son activité en sommeil pour venir au Département. Il y a un an, elle remonte sa société qui compte aujourd’hui quatre salariés. Tenant par-dessus tout à sa liberté et à son indépendance, Natacha Bourgeois, mère de quatre enfants aujourd’hui, poursuit son cheminement de femme d’action(s), prête à explorer, découvrir, écouter, partager et apprendre. La vie !

 

EN QUELQUES MOTS…

  • Un plat préféré : « En fait j’aime tout mais particulièrement la cuisine provençale ! »
  • Lecture : « Par curiosité, j’aime beaucoup lire sur tous les sujets, notamment ceux que je ne connais pas ! Je lis des polars et des ouvrages sur l’histoire, le monde des anciens combattants m’a toujours intéressée. »
  • Un billet d’avion : « Je ne connais pas du tout les pays d’Asie, donc c’est là que j’irais volontiers ! »
  • Loisirs : « La randonnée, mais vous savez je suis plutôt dans le don et le partage avec ma famille, particulièrement. »
  • Un personnage : « Je n’ai pas un tempérament de fan et j’estime que beaucoup de gens, anonymes, ont du mérite… »