Les Conseillers départementaux du Jura

Sylvie VERMEILLET

L’intérêt pour l’autre, naturellement.

Sylvie Vermeillet a cette disposition qui consiste à s’intéresser et à se dévouer à autrui, inclination qui s’est épanouie naturellement, sur un terreau idoine. L’histoire commence par le bénévolat et le secourisme, une culture familiale, et se décline ensuite en politique. Rencontre.

À 49 ans, la Conseillère départementale de Champagnole distille une énergie communicative, qui lui vient sans doute de son enfance. Cette native de Salins a toujours vécu dans une ambiance d’entraide, dans une culture de l’autre très concrète. Les Vermeillet ? Une tribu de secouristes ! « Mes grands-parents et mes parents étaient secouristes bénévoles, l’ambulance était garée chez eux, prête à aller sur les accidents. Je suis devenue secouriste, je me souviens avoir tenu des postes de secours à Chalain, sur la Transju. J’ai noué des amitiés profondes et durables et en situation d’urgence je me sens toujours tout de suite concernée. M’intéresser à l’autre, c’est dans ma nature et dans ma culture… »

Après un petit tour en études de pharmacie – « j’étais un peu jeune à l’époque pour la vie étudiante » confie-t-elle en riant – la jeune Jurassienne s’oriente vers la comptabilité : « J’aime les chiffres, le côté scientifique de la comptabilité qui suppose rigueur, anticipation mais aussi et surtout accompagnement de la vie d’une entreprise, avec les gens qui la font. » On est effectivement loin de l’image courtelinesque du rond-de-cuir sec et desséché.

Titulaire d’un diplôme d’expert-comptable, Sylvie Vermeillet confie : « C’est un métier passionnant, notamment par son côté humain. »


Un métier qu’elle laissera en stand-by quelques années lorsqu’elle devient Maire de Cernans en 1999 – mère d’une fille, elle attend alors des jumelles ! L’énergie, la passion, l’empathie constituent le carburant de cette élue au grand coeur qui ne compte pas son temps mais qui vit intensément ses moments familiaux. Siégeant au Conseil régional de 2004 à 2015, Présidente de l’association des Maires du Jura (2006-2015), Conseillère départementale depuis 2015, Sylvie Vermeillet voue une passion inextinguible pour l’échelon communal. Elle fait sien ce propos d’Alexis de Tocqueville : « C’est pourtant dans la commune que réside la force des peuples libres. (…) Sans institutions communales, une nation peut se donner un gouvernement libre mais elle n’a pas l’esprit de liberté. » Cet esprit, l’élue jurassienne entend bien le faire souffler au sein du Comité de Massif dont elle vient de prendre la présidence – Sylvie Vermeillet aime bien l’altitude.

 

EN QUELQUES MOTS

  • Un auteur : Christian Bobin, notamment « Le Très-Bas ». « Un écrivain-ermite plein d’humilité. »
  • Un billet d’avion en cadeau : «Je pars pour le Costa-Rica, il y a une nature très sauvage, cela m’attire…»
  • Une figure emblématique, tutélaire : « Sans hésitation Philippe Séguin, mon mentor historique. »
  • Un plat préféré : le lait, tout simplement. « Ou plutôt la musique (classique, blues, rap…) qui constitue vraiment ma nourriture ! »
  • Une expérience marquante : « Une année de voyages dans le monde entier (Shanghaï, Pékin, Chicago, San Francisco…) avec l’institut des hautes études de l’entreprise, en compagnie de chercheurs, de magistrats, de chefs d’entreprises. Cela m’a beaucoup appris, m’a nourrie intellectuellement. »