CONSEILLERS DÉPARTEMENTAUX

Jean-Daniel MAIRE

Fonction(s) au Conseil départemental :
Conseiller départemental du Canton du Coteaux-du-Lizon.


Autre(s) mandat(s) :
9ème Vice-président de la Communauté de Communes Haut-Jura Saint-Claude en charge des énergies renouvelables, de la transition écologique, et des TIC.
Maire de Viry.

Des compétences au service du Jura

Élu engagé pour sa Commune et son canton, Jean-Daniel Maire est mobilisé depuis plus de trente ans au service des Jurassiens. Depuis 1989 et sa première élection au conseil municipal de Villard-Saint-Sauveur, le chemin parcouru l’a conduit dans la Commune Haut-Jurassienne de Viry dont il est Maire depuis douze ans. Conseiller général du canton des Bouchoux, puis Conseiller départemental du nouveau canton de Saint-Lupicin, son expérience de la Collectivité départementale lui confère un solide ancrage local.

Issu d’une famille agricole des environs de Salins-les-Bains, Jean-Daniel Maire a été élevé dans un environnement propice à l’engagement local : « Mon père a longtemps été premier adjoint de la Commune de Chilly-sur-Salins, et plusieurs de mes oncles étaient Maires dans le secteur » se remémore-t-il, nostalgique.

Néanmoins, ses études à Belfort et à Besançon et ses débuts professionnels dans l’enseignement mécanique à Grenoble l’éloignent un temps de ses racines jurassiennes. Un éloignement de courte durée, puisqu’il s’installe dans la région de Saint-Claude dès le début des années 1980.

Une forte implantation dans le Haut-Jura

L’entrée en politique de Jean-Daniel Maire se réalise à la faveur des élections municipales de 1989 lors desquelles il est élu à Villard-Saint-Sauveur. « En parallèle de mon activité professionnelle, je souhaitais m’impliquer autrement dans la vie sociale, et au regard des engagements pris dans ma famille, je me sentais enclin à exercer un mandat communal » précise-t-il.

À l’occasion d’une mutation au lycée technique de Bellignat, il s’installe en 1998 à Viry, une Commune jurassienne très proche du bassin oyonnaxien. Il ne tarde pas à s’impliquer durablement dans ce village et devient adjoint au Maire en 2001, puis Maire en 2008.

« L’année de mon élection en tant que Maire de Viry, j’ai reçu la confiance de mon prédécesseur, Marcel Odobel, qui m’a grandement aidé à gagner ce challenge et à m’implanter durablement ».

Depuis lors, il est reconduit à chaque échéance électorale dans ses fonctions de premier magistrat de la Commune.

L’engagement départemental comme motivation politique

Au-delà de sa Commune, Jean-Daniel Maire entend faire connaître la voix de son territoire Haut-Jurassien à plus grande échelle : « J’ai depuis longtemps la conviction que le Département se situe à une échelle adaptée pour conduire des projets à un niveau suffisamment large pour la population, tout en conservant une empreinte locale affranchie des contingences politiques. C’est pourquoi j’ai décidé de m’y présenter sans autre idée préconçue que les projets que je voulais impulser pour le Jura » indique-t-il.

Après une première tentative, sans succès, en 2004, il est finalement élu Conseiller général du canton des Bouchoux en 2011. Il rejoint alors la majorité départementale conduite à l’époque par Christophe Perny et deviendra Vice-président chargé du numérique et des transports de 2012 à 2015.
Dès l’échéance électorale de 2015, les fusions cantonales l’amènent à briguer sa réélection au sein du nouveau canton de Saint-Lupicin, en tandem avec Nelly Durandot : « Nous avons la chance de constituer, avec Nelly, une équipe qui fonctionne. Ayant tous deux été élus à la Communauté de Communes Haut-Jura Saint-Claude en 2014, nous nous sommes très vite entendus pour mener notre campagne ».

Le binôme remporte largement l’élection au sein du canton, mais doit rejoindre la minorité départementale. Changement de cap donc, mais qu’importe pour Jean-Daniel Maire qui souhaite avant tout s’inscrire dans une démarche constructive pour le territoire et pour les Jurassiens : « J’ai toujours été partisan d’une opposition constructive, afin de ne pas être systématiquement dans les reproches ou l’invective. La confiance et l’engagement des électeurs Jurassiens ne nous ont pas été accordés pour faire systématiquement blocage mais dans le but de soutenir ce qui marche et de dénoncer ce qui ne marche pas. C’est la démarche de notre groupe ».

En quelques mots

Lecture
« Je lis tout ce qui concerne l’écologie, la météo et les énergies ».

Musique
« La musique classique, la grande musique, et notamment Beethoven ».

Un personnage inspirant
« Je pense surtout à mon père, qui a toujours été source d’inspiration et d’encouragements dans ma vie ».

Une destination
« Je me sens bien partout ; mais je pense souvent à New York où je ne suis pas encore allé ».

Une question, une demande ? Contactez directement le secrétariat du groupe de soutien à la majorité présidentielle au 03 84 87 33 06 ou par e-mail

ENVOYER UN E-MAIL