publié le 29/04/2021

Autonomie agroalimentaire : Le Jura classé parmi les meilleurs départements

Seuls 24 départements en France métropolitaine sont autonomes en matière de production agricole. C’est ce que révèle le 1er baromètre du Conseil National de la Résilience Alimentaire présenté le 8 avril lors d’une journée parlementaire. Le Jura intègre fièrement ce palmarès grâce à une politique soigneusement cultivée par tous ses acteurs !

Lors du premier confinement de 2020, la pandémie a mis en évidence la fragilité de nos systèmes d’approvisionnement. La crise sanitaire que nous traversons bouscule en effet notre modèle social, contraint nos modes de vie et met en particulier sous tension nos productions agricoles. Le diagnostic est donc aujourd’hui posé : partout, la part de l’alimentation locale doit augmenter.

Ce baromètre conçu pour être un outil d’information et de pilotage de la résilience alimentaire des territoires arrive donc à point nommé. Il fait la synthèse de données et d’indicateurs existants, avec pour objectif de les rendre lisibles et surtout utilisables par les décideurs et acteurs locaux dans la mise en place de choix stratégiques territoriaux.

Il repose sur trois piliers : la production alimentaire, le respect des écosystèmes et l’accès à une alimentation locale ; l’adéquation entre la production et les besoins d’un territoire, les pratiques agricoles durables, la population agricole, la présence de réseaux de distribution en circuit de proximité, la politique foncière et enfin, la présence d’équipements de transformation pour les indicateurs.

Le Jura figure donc parmi les 24 départements français ayant la capacité de subvenir aux besoins alimentaires de sa population. Plus remarquable, son résultat en matière de présence d’équipements de transformation alimentaire : il accède au podium des 3 seuls départements les mieux dotés en la matière.

Le département occupe également la moyenne haute des autres catégories sauf pour la distribution alimentaire en vente directe ou là, avec 2 à 4 magasins seulement pour 10 000 habitants, des efforts doivent encore être engagés.

« Comprendre les points forts et les vulnérabilités de la chaîne de valeur de son territoire permet de s’engager efficacement dans la voie de la résilience alimentaire » explique Maximilien Rouer, le Président du CNRA.

Cela, le Conseil départemental du Jura l’a très vite compris en rejoignant dès 2016 le réseau Agrilocal. Constitué aujourd’hui d’une quarantaine de départements, cette plateforme de commande assure une mise en relation directe et instantanée entre les producteurs agricoles locaux, les artisans, les entreprises locales et la restauration collective. Elle connaît un grand succès…

« Ce système a fait ses preuves partout en France et permet de réaliser notre ambition d’une alimentation qui profite à la fois aux producteurs et aux consommateurs du Jura » souligne le Président du Conseil départemental du Jura. « Le Département confirme ainsi son engagement dans une démarche responsable, de qualité et dans son soutien aux filières agricoles. Tout le monde en profite notamment les collèges dont nous avons la charge ».

De bons classements obtenus aussi grâce au dispositif AVENIR AGRICULTURE JURA, mis en place dès 2017 afin de permettre notamment la modernisation agricole.