Véloroutes et voies vertes

Présenté au comité interministériel pour l’aménagement et le développement du territoire du 15 décembre 1998, le concept de « véloroutes et voies vertes » permet d’offrir aux cyclistes, des itinéraires sécurisés pour une pratique touristique et de loisirs.

Un cahier des charges national définit les caractéristiques de ces véloroutes et un schéma national la stratégie de développement.

La véloroute est un itinéraire de moyenne et longue distance d’intérêt départemental, régional, national ou européen. Cet itinéraire doit être linéaire, continu, jalonné, adapté à la pratique des cyclistes, sûr et incitatif. Les véloroutes relient les régions entre elles et permettent de traverser les villes dans de bonnes conditions. Elle se trouvent implantées sur des itinéraires agréables, sans dénivelé supérieur à 3 % et doivent pouvoir être utilisées par tous les cyclistes, y compris les moins expérimentés.

Les véloroutes empruntent des voies vertes ou des voies à faible trafic, des bandes ou pistes cyclables et autres aménagements.

La voie verte quant à elle désigne un type d’aménagement cyclable disposant d’un régime de circulation particulier. Le Code de la route la désigne comme étant une route exclusivement réservée à la circulation des véhicules non motorisés, des piétons et des cavaliers

Le grand investissement du Jura

Le coût de 1 km de véloroute étant d’environ 100 000 euros, 3 millions d’euros sont crédités pour 2021 afin de poursuivre les créations définies au schéma départemental des Véloroutes et Voies Vertes.

Au total, 180 kms de tracés sont prévus. Deux nouveaux tronçons ont été réalisés en 2020, l’un sur la voie de la Bresse Jurassienne (Damparis – Tavaux) et l’autre sur la voie des Salines (liaison vers la gare TGV de Mouchard).

Avec l’achèvement du tronçon Commenailles – Desnes, bientôt prolongé jusqu’à Bletterans, ce sont ainsi 8 kms supplémentaires de véloroutes qui viennent s’ajouter aux 138 déjà existants. L’aménagement de la voie Grévy entre Dole et Mont-sous-Vaudrey, cette fois mené en partenariat avec la Communauté d’Agglomération du Grand Dole et la Communauté de Communes du Val d’Amour, figure également au programme.

Les Communautés de Communes concernées ont en effet donné un accord de principe pour participer au financement de ces opérations à hauteur de 50%.

Au total, depuis 2015, 5 millions 300 000 euros ont été investis par le Conseil départemental dans le cadre de ce schéma.

Une question, une demande ? Contactez directement le pôle patrimoine et ressources au 03 84 87 42 60 ou par e-mail

ENVOYER UN E-MAIL